Pourquoi il faut arrêter les statuts politiques sur Facebook

Coup de gueule : avez-vous remarqué cette recrudescence du prosélytisme politique sur Facebook et Twitter ?


C’est la nouvelle mode sur Facebook. Vous l’avez tous remarquée comme moi j’imagine, cette tendance à vouloir clasher la gauche pour certains, la droite pour d’autres. On a tous vu passer 40 fois le texte de propagande anti François Hollande (comme quoi il vient d’une famille riche gnia gnia gnia) et les anti-sarko qui n’arrêtent pas de poster des vidéos que tout le monde a vues 40 000 fois.
Si d’un côté le relais de l’actualité est bénéfique, tout comme l’engagement politique qui est le fondement d’une démocratie saine et vivante, sombrer dans le prosélytisme politique est une pratique à bannir selon moi. Ce que j’appelle prosélytisme politique, ce n’est pas un statut Facebook pour dénoncer quelque chose ou donner un avis sur la vie politique. Ce n’est pas non plus un tweet de temps en temps pour s’amuser de quelque chose en particulier se rattachant à un candidat à la présidentielle, ou mettre un bémol sur une partie d’un programme. Non, le prosélytisme politique, c’est rassembler grossièrement tous les éléments qui peuvent être nocifs à un parti ou un homme politique en particulier, les publier les uns après les autres en permanence et en les accompagnant parfois d’un commentaire insultant, avec pour objectif de faire gagner des voix au parti que l’on défend.
Seuls certains sites extrémistes (ou certains informateurs de la Tribune Libre d’EVO qui confondent buzz politique et prosélytisme politique) utilisent cette vieille ficelle du recoupement d’infos qui, rassemblés tous ensemble les uns après les autres, créent un effet de loupe très efficace mais trompeur. Personne n’est dupe, faire un dossier à charge c’est très facile et ça ne fait pas beaucoup avancer le débat (même si, je le reconnais, certains politiques tendent le bâton pour se faire battre en accumulant les casseroles).
Mis à part les militants politiques, connus pour être de véritables casse-couilles sur les réseaux sociaux mais que l’on pardonnera car c’est leur job, je vais vous expliquer maintenant en 10 points pourquoi c’est contre productif pour un non-militant de publier en permanence des statuts politiques toujours dirigés contre un camp en particulier, sachant que c’est la grande tendance depuis 2 ou 3 semaines sur les réseaux sociaux.
1) C’est contre-productif
Si votre but, c’est de faire gagner des voix à votre camp, sachez que c’est totalement contre-productif. Personne ne lira vos 450 statuts à charge en se disant « ah ouais, il a grave raison ! ». Bien au contraire, le dégoût provoqué  par la lecture de vos statuts donnera du grain à moudre à vos adversaires.
En effet, l’un des reproches les plus connus que font les citoyens à la politique, c’est qu’une grande partie de la communication des hommes politiques est basée sur la dénonciation du camp adverse, et pas sur la proposition de solutions ou d’une philosophie politique novatrice. Donc stop de cracher votre venin, quelque soit le camp, ça soûle tout le monde. N’avez-vous pas remarqué que, mis à part vos collègues du camp adverse, personne ne likait ou ne commentait vos statuts ?
 
2) C’est inutile
Inutile parce que si la bataille politique se fait certes sur les réseaux sociaux et le web, et plus dans la rue, l’enjeu est de se rendre crédible via des vidéos créatives, positives, un site solide, des idées clairement numérisées et une visibilité mesurée et travaillée. En revanche, les voix ne se gagnent pas en jouant au chien de garde sur Facebook.
De plus, inutile car tout le monde sait déjà qui va remporter l’élection présidentielle (sauf accident et dans ce cas pas lié à la bataille numérique des moustiques galeux). Vouloir défendre le favori, c’est casser les burnes à tout le monde, et vouloir le clasher, c’est perdre son énergie pour une entreprise vouée à l’échec.
 
3) Ca vous rend antipathique
Personne n’aime les gens têtus, sur les nerfs et dogmatiques. Comme tous vos statuts sont dirigés en permanence vers le camp adverse, ils sont tout le temps négatifs, ce qui fait de vous une personne négative et antipathique aux yeux des autres : le meilleur moyen de vous faire « hider » sur la Newsfeed de Facebook, et de donner des voix au camp adverse !
Tout le monde sait que les statuts Facebook les plus aimés sont les statuts LOL, ironiques, positifs, coups de coeur, coups de gueule ou découvertes, c’est-à-dire ceux qui donnent le sourire, qui sont uniques, personnels et qui font découvrir quelque chose ou un point de vue (politique ou pas). Le partage de connaissances, par exemple, est extrêmement bien accueilli sur les réseaux sociaux. En revanche, les statuts ou tweets dont on connait déjà la teneur partisane et haineuse envers l’autre camp ne font pas gagner de points à ceux qui les postent, loin de là.
Dans le genre, les attaques sur le physique des candidats à la présidentielle par exemple, qui sont légion sur les réseaux sociaux, font passer ceux qui les publient pour des personnes intolérantes et peu fréquentables. Vous n’êtes pas derrière le pare-brise de votre voiture nom d’une pipe, un peu de tenue ! 🙂
 
4) Ca vous fait perdre des amis et des networkers
Conséquence du point 3, vous perdez tout bonnement vos amis ou vos relations qui n’aiment pas les gens dogmatiques. Ils ne vous suppriment peut-être pas, mais ils font comme beaucoup de gens autour de moi, c’est-à-dire vous mettre dans la liste « boulets ». C’est un peu idiot, dans un monde où tout est devenu social, et où les relations ont une valeur vénale de plus en plus élevée.
 
5) Ca vous fait perdre votre job ou votre promotion sociale
Je vous renvoie vers le lien entre Droit du travail et réseaux sociaux. L’idée générale, c’est qu’en vous découvrant aux yeux de vos collègues et employeurs, vous vous empêchez toute ascension hiérarchique. N’oubliez pas que, malheureusement, « la vie privée n’existe plus », dixit Mark Zuckerberg lui-même. Facebook/Google/Twitter is watching you, à commencer par vos recruteurs, vos collègues, vos prétendant(e)s, vos amis, etc…
 
6) Ca ne vous rend pas attractif
Messieurs, d’un point de vue purement « séduction », les deux sujets à ne pas aborder si vous voulez rencontrer la femme de vos rêves sont la religion et la politique (sauf cas particuliers, rencontre dans une communauté religieuse ou au sein d’un parti politique). A bannir absolument dans nos sociétés modernes, surtout si vous ne parlez QUE de politique, vous passez pour le mec ou la nana qui n’a aucune ouverture d’esprit.
 
7) Ca recrée le sketch des Inconnus sur Facebook
Les statuts dont je parle dans cet article ne mènent généralement vers aucune analyse fine, aucune argumentation intéressante, seulement des propos engagés inintéressants et de comptoir.

 
8 ) Ca décrédibilise tous vos propos, même apolitiques
En faisant dans le faisceau d’indices dirigé contre un camp en permanence, vous décrédibilisez tous vos propos qui seront toujours vus comme propagandistes et jamais personnels, et encore moins sincères ou honnêtes. Tout ce que vous dites est dicté par votre dogmatisme numérique. Par conséquent, vous n’existez plus en tant que personne pour les autres.
 
9) Les gens vont vous regarder bizarrement IRL
Les gens n’oseront plus déconner avec vous dans la vraie vie, de peur que vous soyiez aussi rageux que sur Facebook lorsque quelqu’un critique votre point de vue.
 
10) Vous passez pour une groupie
Et là, je crois que c’est le pire truc en terme de réputation numérique. Jouer le rôle de la groupie, c’est pas top top niveau estime de soi…
Voilà, je vous renvoie vers le statut Facebook d’un ami très lucide et qui m’a inspiré ce post. S’il passe par ici, je le salue. Il déclara un jour :

Bref, débattre et faire découvrir des news politiques et son opinion à ses amis c’est bien, casser les burnes à tout le monde avec toujours la même pseudo-argumentation aveugle, has-been et rageuse, c’est très relou ! Bon week-end à tous 😉

Noter la qualité du post

65
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
MyNameIsADoctrine
Invité
MyNameIsADoctrine

super article mec, vraiment. Ca fait plaisir de voir des coups de gueules constructifs et bien écrits !

lequeueleuleu
Invité
lequeueleuleu

Perso j ai regardé les Inconnus , pour le reste :
fais du tri dans tes amis …

SunnySun
Invité
SunnySun

@MK Straits: Eteins ton ordinateur.

Eolin
Invité
Eolin

Excellent article, parce que très vrai !

Lolilol
Invité
Lolilol

Excellent article ! Chapeau MK , sa fait longtemps que tu nous avais pas sorti une perle comme celle ci ! 😀

bob
Invité
bob

excellent!
C'est tellement vrai!
Et quand vous êtes neutre parce qu'aucun ne vous convient, c'est double ration de cassage de couille.

Bouik
Invité
Bouik

ENOOOOORME LE SKETCH DES INCONNUS !!!

Jeff
Invité
Jeff

ça fait bizarre de tomber sur un article qui parle autre chose que de la télé, sur ce site

Scandale
Invité
Scandale

Super article MK, tu devrais l'imprimer pour Steve… ah non je suis con il colle des affiches 😛

MisterProvoc
Invité
MisterProvoc

Faut déjà être un abruti pour avoir un compte Facebook et le dernier des abrutis pour l'avoir conservé aussi longtemps

DRAGO
Invité
DRAGO

ça rend antipathique ? lol ça depend pour qui tu vote en fait ^^

ouscato^^
Invité
ouscato^^

"C'est un peu idiot, dans un monde où tout est devenu social, et où les relations ont une valeur vénale de plus en plus élevée."
pompeuuuuuuuuux et creuuuuuuuuux

Naodann
Invité
Naodann

Article TRÈS TRÈS BIEN écrit, c’est vrai. Mais c’est peut-être un peu vite oublier que Facebook n’a jamais eu pour vocation d’être l’antichambre de l’Académie Française ou de Science-Po !!! Pour ma part, je préfèrerais toujours un statut politique (même « café du commerce ») à 99% des autres statuts style « la vidéo du bébé qui marche sur la queue du chat angora », « la nouvelle appli Facebook pour savoir quel collègue de bureau te kiffe en secret (avec du spam pour des fausses pilules Viagra) », « une jolie phrase philosophique chinoise (la même que ma grand-mère… Lire la suite »

Sahtileene
Invité
Sahtileene

Si mettre des statuts politiques fait perdre des amis, c'est quand même étrange : pour toi c'est quoi un ami ? Je suis d'accord que la guerre politique sur Facebook peut agacer les apolitiques. Moi j'échange régulièrements des infos, à conditions qu'elles soit sourcées et vérifiées. Mes amis m'en envois également et nous en débattons IRL. Professionnellement : aucun problème vu que j'utilise un faux nom car mon compte est un compte "militant". Et en ce qui concerne le résultat des élections, rien n'est moins sûr : c'est 50/50 pour le moment. Il ne faut pas s'abstenir ! c'est contre… Lire la suite »

eric
Invité
eric

l'auteur a raison, facebook ne devait servir qu'à poster des photos de chats. Laissons la stupidité envahir facebook, sus aux propos politiques.

Nicolas
Invité

Article très pertinent !

Annjiesky
Invité
Annjiesky

Honnêtement, je suis d'accord avec eric. Et je trouve cet article totalement hors propos car la propagande numérique, quand on choisi bien ses amis, on ne la subit pas. Ok, la politique casse les couilles aux apolitiques. Mais merde, sur un réseau social, tu partages ce que tu veux non ? Et c'est pas parce qu'on partage ses idées politiques et qu'on permet à ses amis (je parle bien d'AMIS pas ces connaissances de lycée qu'on a tous sur FB) de se renseigner sur le fond de ta pensée via articles et vidéos, qu'on est un casse couilles. Cet article… Lire la suite »

Annjiesky
Invité
Annjiesky

( => oups souci de syntaxe. "De quelque bord soit-il*)

johnny
Invité
johnny

En etant aussi courtois que possible ; Eric , t'es un trou du cul .
et puis c'est contre productif les articles coup de gueule , crée toi un blog ou tu mettra des photos de toi tout nus avec des textes minables dans lstyle ..

tom
Invité
tom

Complètement obsolète cet article

Nicolas
Invité
Nicolas

La liberté d'expression existe, et elle me donne le droit de dire ça :
Les arguments avancés sont bidons, archis faux, et surtout prône la banalité. Si on a pas le droit de parler de quelque chose sur son mur/fil, alors à quoi sert les réseaux sociaux, dont le but est de partager ?
Bref. Article complètement con. Merci la liberté d'expression de me donner le droit de réagir aussi (pour les rageux qui me disent que j'avais "qu'a pas venir lire l'article").

tom
Invité
tom

+1 Nicolas

Sandra
Invité
Sandra

Désolé mais moi je préfère les quelques amis qui publient des opinions politiques – même contraire aux miennes – à ceux qui ne se mouillent jamais, qui ne prennent jamais de risques, bref qui ne veulent pas être malaimés (donc aimés sur un malentendus). Que nous conseillez-vous? De se désintéresser de la politique, de la société, du groupe? D'être des citoyens amorphes? Je n'en veux pas à ceux qui exagèrent sur fb parce que je ne trouve pas cela assez scandaleux pour les dénoncer. Je trouve bien plus grave la majorité qui ne dit rien! Le silence… quel fléau! Nous… Lire la suite »

benbangkok
Invité
benbangkok

Facebook c'est comme le film la plage, tout est beau tout est rose, par contre si un jour quelqu'un est en passe de crever il va faire chier tout le monde avec ses gémissement, on préférera l'écarté, et se détourner, rien ne peux compromettre se doux bonheur que de rever et d'etre caressé dans le sens du poil, avec ses centaine d'amis, que l'on a jamais vu en réel..Facebook c'est un monde pathétique rempli de mouton, qui ne sert qu'à raconter des blagues, dire ce qu'il à fait,mangé hier soir,jouer a farmvill,facile de sonder une population, et les boss doivent… Lire la suite »

albidochon
Invité

@benbangkok : Quand on a rien à dire, t'as raion, il vaut mieux fermer sa gueule. Quand on ne sait pas se servir d'un outil, t'as raison, il vaut mieux regarder TF1. Facebook, les réseaux sociaux en général, sont des outils de communication inter-groupe, pour diffuser, recouper, regrouper, dynamiser des groupes d'opinions. Il peut aussi servir à autre chose, que l'on peut considérer secondaire, stupide, inutile. Il suffit de faire le tri, de sélectionner ses contacts, de répondre aussi parfois, bref, de communiquer. Comme tout outil, il y a ceux qui l'utilisent pour diffuser de l'information dans les zones d'intérêts… Lire la suite »

Anonyme
Invité
Anonyme

Personnellement, j'ai pu constater que certains contacts paraissaient beaucoup plus stupide quand ils se mettent à parler de politique.

Victor
Invité
Victor

je trouve que "ton article ne mèn[e] généralement vers aucune analyse fine, aucune argumentation intéressante, seulement des propos engagés inintéressants et de comptoir".
déjà, car le résultat de l'élection est loin d'être sûr comme tu l'affirme au point 2. En plus, si tu perds des amis ou des followers à cause des articles que tu postes, peut-être ne valaient-ils pas la peine d'être dans ta liste d'amis.
Je ne détaille pas, mais chacun de tes arguments est pompeux et sans analyse réelle, juste la conséquence de voir 3 personnes poster des statuts qui t'énervent.

Futhy
Invité
Futhy

Je suis tout a fait d'accord avec toi mais en lisant cet article, je ressent la meme antipathie que tu éprouves à l'egard des militants-fb.
Bref, de grâce, abstiens-toi la prochaine fois x)

htop
Invité
htop

wahh ça c'est du journalisme, tellement constructif ! Non sans rire quelle perte de temps. C'est pire que ce que tu critique.

mash
Invité
mash

Erk!En plus d'être dogmatique (si vous faites ça, alors vous serez dans le mal absolu, faites plutôt ça, car là vous serez bon), cet article est chiant, peut-être même plus qu'un court statut "politique". Arguments très faibles, exposés sans aucun sens de l'humour (à part le sketch des inconnus): regardez les canadiens, quand on a quelque chose à dire, ça passe mieux de le dire avec le sourire plutôt que de s'insurger tout de suite en regardant cette pauvre humanité de trop haut. ET puis : "Donc stop de cracher votre venin, quelque soit le camp, ça soûle tout le… Lire la suite »

Papillon
Invité
Papillon

Article bien écrit mais bien bidon. C'est un peu léger comme argumentation. D'ailleurs, on peut savoir d'où vous pouvez faire ces conclusions sachant que c'est la premiére fois que les réseaux sociaux ont cette influence dans une election ?

Archifonk
Invité
Archifonk

Article sans fond, ultra personnel. C'est à l'image de ce que vous dénoncez MK. Je peux comprendre votre exaspération, (trop) peu de gens se sentent concernés par la vie politique, en tout cas suffisamment pour s'en exprimer et en débattre. La liberté d'expression c'est aussi ça. Nous sommes dans un pays où nous avons la chance de pouvoir le faire sans risquer d'être emprisonnés, torturés ou je ne sais quoi (j'exagère à peine). Alors profitons-en ! Amenons le débat d'idées ! Faisons avancer notre réflexion sans forcément tomber dans une logique partisane. Nous sommes en période d'élection après tout. C'est… Lire la suite »

The Thougth
Invité
The Thougth

Un article qui ne parle que d'un part des personnes qui donnent leur avis politique, tous n'étant pas rageux, agressifs, sans argument construit …
Bref, article inconsidéré qui va lancer tous les moutons qui lisent cet article dans une application des 10 points à toute personne qui donne son avis de façon un peu plus engagée.
Certains des points de cet article sont vrais mais sont plus à dénoncer qu'à soutenir.

Amour, Anarchie
Invité
Amour, Anarchie

Tssss … Il faudrait comprendre que ce n'est pas les statuts politiques qu'il faut arreter sur Facebook. C'est Facebook qu'il faut arreter ! Tous ces gens qui livrent leur petite vie en pature pour trouver un peu de reconnaissance venant d'autre personne qui eux meme font la meme chose m'exaspere. Sous une dictature, le gouvernement cherche toujours a avoir des infos sur la vie privé de son peuple. A notre epoque , en democratie, le peuple se livre de lui même. Je donnerai tous pour que les gens se recadrent un peu sur eux même et arretent de jouer a… Lire la suite »

Jean
Invité
Jean

On peut parler de tout dans la vie y compris de politique et de religion à condition d'y mettre du second degrés. Mais je ne suis pas d'accord cet article se présente comme donneur de leçon, et je ne comprend pas très bien pourquoi on doit écrire pour expliquer que l'on doit éduquer notre pensée… Perso j'ai pas besoin de vous monsieur allez donnez des leçons ailleurs

Scandale
Invité
Scandale

On les reconnait ceux qui postent leur propagande politique sur Facebook, c'est ceux-là même qui fustigent cet article car leur amour propre a pris un coup de pied au cul. 🙂

Abe
Invité
Abe

Oh mon Dieu, vite vite il faut qu'on vide nos cerveaux histoire de donner une bonne image, c'est tellement mieux de vivre par une image que par des convictions, vite vite !

Ayer
Invité
Ayer

Je vais être aussi respectueux que toi, c'est plutot toi et ton article à deux belles qui nous casse les burnes, si vous êtes pas content cassez vous

Realaze
Invité
Realaze

Vous avez pas l'impression de faire un peu du prosélytisme anti-facebook ? L'effet loupe, le dénigrer c'est bien, ne pas en user, c'est mieux…

Pierre Bridet
Invité
Pierre Bridet

J'ai beaucoup aimé cet article ! Il rejoint sur certains points un statut que j'ai posté hier sur Facebook. (https://www.facebook.com/pierrebridet/posts/10150867393214558)
Je crois qu'à trop crier son attachement à un mouvement, on finit par ne plus défendre qu'une fierté d'appartenance, et plus un ensemble de convictions raisonnables.
Très bon article en tout cas, j'ai beaucoup apprécié !

enter
Invité
enter
Mark
Invité
Mark

Cet article est rigolo à lire une fois, mais n'apporte rien… Il est un peu triste ! Triste comme les personnes qui préfèrent se "séparer" d'amis suite à la prise d'un parti, politique ou pas.
Facebook est un outil, libre aux personnes de s'en servir. Il est fait pour s'exprimer, si vous n'aimez pas, ne vous inscrivez pas.
Et si vous n'aimez pas la politique, 2 mois pendant 5 ans, autant hiberner !

samuel
Invité
samuel

L'enjeu d'une existence humaine dépasse peut-être un peu le critère d'avoir un compte facebook "séduisant". Cet article est la triste démonstration d'une écriture creuse, vide et apolitique.

samuel
Invité
samuel

oui, cet article est vraiment daubé.

Julien
Invité
Julien

L'auteur s'attaque au dogmatisme en étant dogmatique lui-même…
Bien formulé malgré tout et pertinent sur le fond, dommage que cet article soit tant dans l'air du temps: un sermon parmi tant d'autres, faits par des père-la-morale, connaisseurs autoproclamés de je ne sais quoi.
Si le ton se veut ironique, alors la pertinence est douteuse et la formulation pauvre car elle ne met justement pas l'ironie en exergue.
Quelque fautes à signaler ici et là. Même involontaires, ces fautes décrédibilisent le propos de l'auteur.

Camille
Invité
Camille

Foutaises ! Si il devait y avoir un article sur les statuts politiques c'est "respectez les idées des autres" et non "pas arrêtez de débattre c'est inutile". Sommes nous incapable de penser, de débattre et de nous exprimer ? Internet est un formidable média pour le liberté d'expression. Vous lutter contre ACTA, HADOPI et autres lois liberticide et vous vous auto-censurer c'est triste à voir. Quel plaisir j'ai eu de voir le peuple s'exprimer. J'en ai vue de toutes les couleurs pour ainsi dire et je respecte les idées de tous et je ne juge pas. Même si je suis… Lire la suite »

Jed
Invité
Jed

Beaucoup d'entre vous semblent ne pas saisir le fond de l'article apparemment.
Ce que l'article dénonce c'est la catégorie de personne qui spam toutes les 5 minutes votre newsfeeder facebook avec une caricature, une vidéo, un status dont le principal contenu peut se résumer à : "Ce ga la c le mélleur, l'otre c kun gro con. lol"
Ce genre de commentaire ne fais jamais avancé le débat surtout quand il n'y a aucun argument derrière.

Inès
Invité
Inès

" Personne n'aime les gens têtus, sur les nerfs et dogmatiques " car ton article inspiré des 10 commandements, rédigé sur un ton péremptoire étalant une thèse bancale n'est pas dogmatique ?

Rodolphe
Invité
Rodolphe

Le problème, c'est que ce qui prend ici pour objet (je devrais dire cible) la politique, pourrait tout aussi bien concerner la culture, la famille et les amis. Tous les arguments cités sont adaptables à ces objets : vous pourrez perdre des amis qui en ont assez que vous publiiez des clips de Claude François, de vos vacances à Palavas-les-Flots et de votre dernière soirée foot-bière. Le problème, c'est qu'une fois qu'on a poli ses publications politiques, culturelles, familiales, amicales, sportives, artistiques, intellectuelles, amusantes, qui par définition plairont aux uns et déplairont aux autres, que reste-t-il ? Rien. A en… Lire la suite »

Inès
Invité
Inès

Rodolphe a parlé.