Rachida Dati encore une fois grillée par Le Petit Journal

https://storage.googleapis.com/stateless-www-eteignezvotreord/2010/10/rachida-dati.jpg

Rachida est vraiment la reine de la déconne

Le Petit Journal a suivi Rachida Dati au Conseil de Paris et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’est pas toujours très concentrée et passe le temps comme elle le peut, prouvant à cette occasion que la reine du lapsus est également la reine de la déconne :

(merci à FullHDReady pour la vidéo)

Pour rappel, l’ancienne Garde des Sceaux avait déjà vu son oisiveté exposée par les caméras de Canal + il y a 2 ans à ce même Conseil de Paris :

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
11 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
20 octobre 2010 10 h 35 min

Hahaha!!

Philou
Philou
20 octobre 2010 11 h 27 min

Rachida au pouvoir !

qwerty
qwerty
20 octobre 2010 12 h 04 min

Heureusement qu’ils ne sont pas payés avec nos impot pour nous imposer leur propre choix……

lolousa12
lolousa12
20 octobre 2010 13 h 59 min

Et on paye ca facile 10 000 € sans compter leurs priviligeres d ex royauté

izanagi
izanagi
20 octobre 2010 16 h 15 min

mais qu’elle se casse rachida.. elle sert a rien… elle n’en glande pas une et c’est nous qui la payons… elle est belle la france encore une fois

Anonyme
Anonyme
20 octobre 2010 16 h 22 min

Moi je fais la meme en cours

Elvis
Elvis
20 octobre 2010 20 h 48 min

Haha putain n’empêche qu’il y a le Petit Journal pour nous refiler toutes ces images de nos chers politiciens 😀

Kerry
Kerry
20 octobre 2010 22 h 30 min

En faite c’est comme une classe de cours ^^

Exior
Exior
20 octobre 2010 23 h 32 min

Mouai c’est triste pendant ce temps la tu trime comme un malade pour gagner 1500€ et encore, et si tu lève la tête tu te retrouve dehors.
A vomir.

Anonyme
Anonyme
21 octobre 2010 3 h 03 min

Elle est nommée, par décret du 20 juillet 1999, dans son premier poste comme juge au tribunal de grande instance de Péronne (Somme)[34]. Pendant cette période, elle reçoit un blâme du procureur de Péronne, pour être arrogante et avoir mal parlé aux gens du greffe ; Rachida Dati s’arrange toutefois pour le faire disparaître de son dossier[35]. Du fait qu’elle va très souvent à Paris pendant la semaine, au lieu de rester à Péronne, elle est finalement convoquée par le premier président de la cour d’appel d’Amiens qui lui reproche de disposer de son temps à volonté et qui l’avertit… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
21 octobre 2010 12 h 51 min

Une vraie gamine c’est pathétique!