Radio France condamné pour le licenciement de Guillon

 

Le groupe Radio France a été condamné vendredi par le conseil des prud’hommes de Paris pour le licenciement de l’humoriste Stéphane Guillon.

« En tant que salarié foutu dehors, je suis ravi de cette décision. En tant que contribuable, je suis scandalisé. » Stéphane Guillon.

Selon Me Olivier Schnerb, l’avocat de l’humoriste. « Les prud’hommes ont considéré que ce licenciement était sans causes réelles ni sérieuses et que les conditions du contrat auraient dû nécessiter qu’une faute soit évoquée, ce que l’employeur s’est bien gardé de faire« .

 

Toujours selon l’avocat de l’humoriste, le conseil des prud’hommes « a fait droit de l’intégralité des demandes de Stéphane Guillon en lui accordant 212.000 euros de dommages et intérêts ». « Il s’agit d’une sanction à la dimension du préjudice subi par un humoriste  qui s’est vu sans préavis notifier son congé, comme au temps des lettres de cachet« , a ajouté Me Schnerb, qui assure la défense de Stéphane Guillon avec Me Jean-Louis Leroy.

De son côté, France Inter n’a pas souhaité immédiatement réagir. « En tant que salarié foutu dehors, je suis ravi de cette décision judiciaire. En tant que contribuable, je suis scandalisé qu’une société d’état ait préféré perdre autant d’argent et d’auditeurs pour faire taire un humoriste« , a déclaré Stéphane Guillon dans un communiqué.

Le patron de Radio France, Jean-Luc Hees, avait annoncé le 23 juin 2010 le départ de Stéphane Guillon de la matinale de France Inter en ces termes : « Si l’humour se résume à l’insulte, je ne peux le tolérer pour les autres mais également pour moi« , avait-il déclaré alors.

La victoire de Guillon ouvre des perspectives financières intéressantes pour Didier Porte, l’autre humoriste licencié d’Inter, lui aussi engagé dans une procédure contre Radio France. En effet, son ancienneté remonte à beaucoup plus loin…

Source : http://lci.tf1.fr/economie/medias/2011-01/radio-france-condamne-pour-le-licenciement-de-guillon-6242914.html

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Philou
Philou
28 janvier 2011 18 h 28 min

Oui, c’est navrant de dilapider ainsi l’argent public, d’autant plus qu’il aurait suffi de le coller en prison pour nous éviter d’ouïr encore cette déclaration empreinte du mauvais esprit qu’on lui connaissait déjà.

Ju
Ju
28 janvier 2011 21 h 43 min

guillon is a god!

B3N0uZ
B3N0uZ
29 janvier 2011 1 h 59 min

Ah ah excellent. Vive la liberté d’expression, Guillon tu nous fait bien marrer

gaulois69
gaulois69
29 janvier 2011 10 h 47 min

Bien fait pour France-Inter la « radio d’Etat » = l’Etat lui même… SI on continue comme sa on peut dire que l’Etat a licencié sans raison particulière, un humoriste de grand envergure… Mais alors, j’ai l’impression qu’il y aurait de la censure à l’égard de la liberté d’expression dans l’air !!!!!! Comme on dit toujours « il n’y a que la vérité qui fâche »

Guillon I follow youuuuuu

lol
lol
29 janvier 2011 19 h 23 min

yes