Scandale en psychiatrie : un aide-soignant dénonce des évasions

montfavet-evasion

Scandale – L’aide soignant a été démis de ses fonctions par la direction de l’unité pour malades difficiles de Montfavet…


 L’aide-soignant a été démis de ses fonctions le 15 mars dernier après l’évasion d’un patient. C’est «la première (évasion) pendant mon service depuis neuf ans que je travaille ici», explique-t-il à 20minutes.fr. Mais en tout, il y a eu sept évasions en 2008 dans son unité.
Cet aide-soignant, qui a préféré garder l’anonymat, travaillait dans l’UMD (unité pour malades difficiles) de Montfavet dans le Vaucluse. On y trouve tous les malades trop dangereux pour être placés dans des hôpitaux et trop fous pour rester en prison.
Cet aide-soignant dénonce ces problèmes d’évasions depuis plus d’un an.
Comment le fuyard s’est-il échappé?
D’après le soignant, «le mistral soufflait à 110 km/h et a tordu les tôles qui sécurisaient la cour de promenade» le jour de l’évasion. Le patient a donc pu se faufiler entre les tôles pour s’échapper. Selon le soignant, le rapport du médecin expert de la Ddass du Vaucluse dépêché par la préfecture a conclu «à l’entière responsabilité de l’hôpital.»
Le fuyard en question en était à sa quatrième évasion. Au final, il a  été retrouvé chez lui quelques heures plus tard.
La direction  de l’UMD réfute les dénonciations de l’aide soignant…
Selon Jean-Pierre Staebler, directeur de l’UMD de Montjavet, «pour tordre ces tôles, il faut une pression énorme. Le mistral n’a pas pu faire ça, un patient déterminé est capable de beaucoup de choses». Négligence donc?
Si on considère qu’il y a eu des complices…cela change du tout au tout même si la direction «ne préjuge pas de la culpabilité de l’agent».
Quoiqu’il arrive le « dangereux fuyard » a été rattrapé si cela peut rassurer nos lecteurs habitants dans le Vaucluse…

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments