Scandale : Un élève de primaire choisit une photo de Sarkozy pour exprimer la méchanceté !

C’est l’actu qui buzze grave en ce moment ! Une simple anecdote très drôle vire en tappage médiatique et en vive polémique : un élève de CM2 a provoqué le scandale en optant pour Nicolas Sarkozy comme symbole de la méchanceté lors d’un travail d’Arts Plastiques ! Le scandale, ce n’est pas le choix de Sarko pour exprimer la méchanceté, mais l’enquête interne qui a suivi, ainsi que le pointage du doigt de l’enseignante !

Je m’explique…

Une enseignante de CM1 à l’école Claude Nougaro a demandé à ses élèves d’apporter des photos de portrait afin d’illustrer différentes expressions.

Cela devait permettre de conclure un travail d’art plastique et  d’expression corporelle se rapportant aux sentiments et expressions du visage.

L’enseignante avait placé de grandes affiches blanches à l’école, chacune correspondant à un thème : la joie, la tristesse, la douleur, la colère, etc…

Chaque élève devait alors coller les photos de leur choix sur ces affiches, en fonction des thèmes des affiches.

Cette histoire avait eu lieu en NOVEMBRE dernier. Vous m’avez BIEN lu, en NOVEMBRE dernier. Mais si cette insolite anecdote fait parler d’elle aujourd’hui, c’est parce que la directrice de l’école a été informée par l’inspecteur d’académie qu’une enquête interne était en cours !

Cette enquête aurait été « demandée personnellement par Nicolas Sarkozy selon l’inspecteur. Le Président de la République aurait été informé par une lettre d’une « atteinte à l’image du président sur une affiche accrochée dans l’école ».

L’inspecteur d’académie a donc demandé à la directrice de faire un rapport circonstancié sur ce qui s’était passé.

En effet, un des élèves de CM2 avait choisit pour portrait NICOLAS SARKOZY afin d’exprimer…la MECHANCETE ! Rien que ça ! La photo était tranquillement affichée dans le thème « Méchanceté », et tout le monde a pu constater qu’un des élèves avait donc choisi notre président de la République pour illustrer dans ce thème-là.

Mais comment cette histoire est-elle remontée à la présidence de la République ? Il semblerait qu’une personne ayant vu « l’expo » ait été choquée de retrouver notre président ainsi exposé dans la rubrique « méchanceté », et aurait adressé une lettre à Nicolas Sarkozy pour lui informer « d’une atteinte à l’image du Président sur l’affiche d’une école ».

«Je suis tombée des nues. Si quelqu’un était venu me voir pour me dire qu’il était choqué, j’aurais reconnu que c’était maladroit et j’aurais enlevé la photo. J’avais dit aux enfants, on ne regarde pas le personnage, on regarde l’expression. » déclare Valérie Framit, l’enseignante, qui n’en revient toujours pas (et on la comprend…).

Comme dans toute histoire farfelue, mêlant délation incompréhensible sur la base de rien et mobile introuvable , il est une hypothèse selon laquelle il s’agirait d’un règlement de comptes. En effet, selon l’inspecteur d’académie, les relations sont «un peu tendues» entre les deux fédérations de parents d’élèves. «Il y a des oppositions fortes entre parents de la FCPE et de la PEEP. J’ai fait l’hypothèse que la lettre émanait de parents. Celui qui a écrit ça veut régler des comptes, sinon il en aurait parlé directement».

Le pire dans cette histoire, c’est que l’inspecteur d’Académie, ainsi que beaucoup de personnes dans la hierarchie, affirment que l’enseignante a fait une erreur.

«On a laissé apparaître des raccourcis: Sarkozy égale méchant. Ce n’est sûrement pas ce qu’a voulu l’enseignante, mais il y a erreur d’appréciation. Ce n’est pas une faute professionnelle, c’est une erreur pédagogique(…) qui nécessite une remontrance», déclare l’Inspecteur d’Académie.

Pauvre France….

Qui a dit que la vérité sortait toujours de la bouche des enfants, déjà ?

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
frontana
frontana
4 juillet 2008 15 h 13 min

me dite pas qu’ils l’on déja censuré cette photo !

frontana
frontana
4 juillet 2008 15 h 17 min

ahh voila j’ai eu peur

bobrooney
bobrooney
4 juillet 2008 16 h 25 min

« Cette enquête aurait été demandée personnellement par Nicolas Sarkozy selon l’inspecteur ». De source plus que sur, un inspecteur ne peut mener une enquete sur une demande personnelle que ce soit du ministre de la justice ou de sarkozy, etc.. Que l’edcucation nationale est voulue verifier une rumeur, un fait, etc.. là elle va alors envoyer un inspecteur. Si l’inspecteur declare c’est sarkozy qui m’envoie, il serait viré du jour au lendemain.Et croyez moi, parmi les hauts decideurs de l’education nationale, ils ne laisseraient pas sarkozy decider quelle enquete doit etre menée, etc… les tensions sont grandes entre le gouvernement et… Lire la suite »

M.K Straits
M.K Straits
4 juillet 2008 18 h 44 min

En théorie, tu as sans aucun doute raison. Mais en pratique ? L’information dit que l’enquête aurait été demandée par Sarkozy. D’une part, c’est vrai qu’il s’agit d’un raccourci (ce n’est peut être pas Sarkozy en personne mais des conseillers ou je ne sais quel cabinet qui a du s’intéresser à cette « petite » histoire). Mais imaginons que ce soit vraiment lui : dans ce cas, il peut LARGEMENT s’arranger, et faire en sorte que l’enquête soit demandée par l’éducation nationale ou je ne sais quelle institution qui a la légitimité de demander ce genre d’enquête. Et je ne pense pas… Lire la suite »

M.K Straits
M.K Straits
4 juillet 2008 18 h 48 min

Aux dernières nouvelles : « Une institutrice avait fait travailler ses élèves de CM1 sur les expressions du visage et elle leur avait demandé d’apporter des photos pour illustrer différents sentiments (douleur, peur, méchanceté, etc…). Un élève avait apporté une photo de Nicolas Sarkozy pour « la méchanceté »… C’était une image parmi d’autres (artistes, etc…). Les panneaux réalisés ont ensuite été affichés sur les murs du couloir. Cela n’a pas plu à un parent d’élève qui n’a pas hésité à écrire à l’Elysée. C’est redescendu par la voie hiérarchique, comme on dit, et l’enseignante se sentait donc menacée de sanction ! Or,… Lire la suite »

bobrooney
bobrooney
5 juillet 2008 13 h 22 min

ok Straits, expliqué comme ça, ça ne fait pas rumeur.
Merci pour les infos.

pierre60
pierre60
18 juillet 2008 3 h 47 min

Le fait que le President soit « gentil » ou « mechant » n’est pas le fond du probleme.
Le fond du probleme, c’est que le premier personnage de l’etat ne peut pas etre brocarde dans les locaux meme de l’Education Nationale.
Rappellons nous ce trait dans le film Ridicule : « Mais sire, le roi n’est pas un sujet! »
Le president de la Republique, non plus. Ni un bon, ni un mauvais, il est hors sujet.
L’Inspecteur d’Académie a parfaitement raison.
« C’est une erreur pédagogique, et non une erreur d’appréciation. »

Valeda
Valeda
20 juillet 2008 13 h 55 min

Les parents devaient être derrière…

Lucas
Lucas
23 août 2008 1 h 26 min

je pense qu’il est possible que l’enfant est agit seul,il a exprimé se qu’il ressentait sur le sentiment qui se dégageait de l’image choisi.
Pour moi,cet élève est un artiste né. Soulevé autant de polémique,relève d’une grande capacité de provocation des esprits pour un gamin de 9-10 ans.
C’est tout l’art de l’art, on aime ou on aime pas mais on en parle,et c’est le principal.