Silence on vaccine (vidéo reportage)

Un documentaire choc qui dérange.


Ajout de la rédaction :
Face aux lobbies pharmaceutiques et aux croyances communes, une réalisatrice, Lina B Moreco, qui décide de briser le silence et mettre en lumière des malades post-vaccinales. Pour étayer sa thèse, plusieurs spécialistes reconnus remettent en question la sécurité de la vaccination à grande échelle.
A l’origine, l’histoire de cette famille québécoise qui a vu leur petite fille de quatre mois vivre un choc neurologique grave à la suite d’une vaccination avec le DTaP. Née avec une microcéphalie, elle se développait presque normalement, puis, quarante-cinq minutes après l’inoculation du vaccin, elle s’est retrouvée à l’urgence où elle est restée pendant plusieurs jours. À partir de ce moment, elle a régressé à un degré zéro de développement, celui d’un enfant naissant, un niveau qu’elle n’a jamais dépassé par la suite.
Malheureusement, difficile d’établir un lien de causalité entre certaines maladies et certains vaccins, mais c’est le combat de ces malades de l’ombre, dont les médias du système ne veulent pas parler. Vive le web.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
saycoman
saycoman
28 avril 2012 9 h 29 min

hhhhh personne n'ose commenter hhh ou même ouvrir le débat sur ce sujet ou peut être n'avez même pas vu le docu???
Bein comme l'avait prédit ce documentaire dès qu'on essaie d'ouvrir la question sur ce sujet tout le monde fuit du visage hhhhh et Pour Jenifer et Justin bieber vu en faite des débat hh

MrKrylau
28 avril 2012 12 h 38 min

(2012/0313) A savoir > "VACCINS: Vers le retrait des adjuvants contenant de l'aluminium? – Le groupe d'études sur les vaccinations de l'Assemblée nationale a remis mardi ses onze recommandations. Le principe de précaution a désormais sa place dans les débats sur la vaccination. A ce titre, l'aluminium pourrait être retiré des vaccins… … Recommandation n° 3 : décider, en application du principe de précaution, d’un moratoire sur les adjuvants aluminiques Au vu des résultats d’un certain nombre d’études réalisées sur la migration de l’aluminium, il semble qu’un moratoire sur l’alumine, utilisé comme adjuvant dans un certain nombre de vaccins, soit… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
28 avril 2012 14 h 54 min

tres interressant je vais regarder cela

Anonyme
Anonyme
28 avril 2012 19 h 32 min

et oui , cela fait un moment que tout cela est connu … mais cette info est la partie émergée de l'iceberg … il y a beaucoup plus de molécules dont on connait parfaitement la toxicité et qui sont maintenues sciemment sur le marché dans de nombreux médicaments dont le rapport bénéfice risques n'a pas été démontré. Peu a peu, ces molécules se sont glissées dans des médicaments que la plupart du monde pensait etre sûrs et qui s'avérent beaucoup plus dangereux que le mal qu'ils sont supposés soigner

saycoman
saycoman
29 avril 2012 1 h 52 min

wééééé ca bouge enfin hhhhh 🙂

Anonyme
Anonyme
1 mai 2012 16 h 34 min

Perso, je ne fais que les vaccins obligatoires à mon enfant. Ayant refusé un vaccin "fortement recommandé" pour mon bébé (le ROR = rougeole, rubéole et oreillons), les médecins m'ont fait passer limite pour une mère indigne, me disant que mon fils risquait la mort (!!!???). J'ai tenu le coup et j'ai changé 3 fois de médecin. J'ai pour ma part eu les oreillons et la rougeole étant petite. C'est quand la maladie s'est déclarée que l'on m'a soigné en conséquence, pas en préventif !!!! Cela me rappelle leur vaccin contre la grippe A, où les français se sont divisés… Lire la suite »