Siné Hebdo s’arrête et ne se tait pas pour autant

Le dessinateur mal élevé n’aime pas les cons promis

Lancé à la suite de son licenciement de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, le titre acronyme du dessinateur satirique Siné arrête sa parution par crainte de voir surgir un administrateur judiciaire éplucher ses comptes toujours déficitaires, en dépit d’un bon chiffre d’affaires.

« Tout aura été tenté : impression sur un papier moins cher, réduction des piges acceptée unanimement par les collaborateurs et appel aux dons lancé le 10 mars, explique Siné le cœur en berne. Mais cela ne suffit pas ». L’aventure se termine donc moins de deux ans après avoir commencé.

Le dernier numéro sort le 28 avril, et « fera l’objet d’un enterrement joyeux lors de la manif du 1er mai où toute l’équipe de Siné Hebdo vendra ce collector en fanfare », annonce un communiqué. Le dessinateur ne cachait pas ses difficultés, comme il y a trois jours au micro de Radio Nova :

Le journal, vendu au prix de 2 euros, emploie 10 salariés. Siné, directeur de la publication, est assisté par son épouse Catherine, qui en assure la rédaction en chef. Pour les amateurs du genre, voici un petit florilège des couvertures les plus incorrectes.

3 Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *