Sinik – Pinocchio (feat Kayna Samet) Clip Officiel + Paroles

Un album de Sinik sans une collaboration avec son épouse n’est pas vraiment un album. Et il faut bien reconnaître qu’à chaque fois que les deux s’associent, le morçeau assure.

Rien a changé, De tout là-haut, Inespérée…Il faudra désormais compter avec Pinocchio.

Sur le groove (toujours) excellentissime de sa belle, Sinik nous délivre ses paroles « cyniques » qu’on lui connait (Que la vie était belle, ils m’ont dit « qu’est-ce t’en pense toi ? »/ J’ai répondu « franchement, pas chez moi p’t-être sur France 3 ») sur le thème du mensonge et liste les différents mythos qu’il a entendus au cours de sa vie en les comparant à sa vraie vie.

On retrouve au travers de cette chanson le Sinik des débuts, à la rime blessante, spontanée et réfléchie qui délivre sa parole sur une musique douce et mélancolique. C’est assurément l’une des meilleures chansons de l’album.

Parole de Pinocchio:
[Couplet 1 : Sinik]

Tout commence à la naissance
Te faire croire que l’on va tous dans le même sens, que l’on a tous les mêmes chances
Ils m’ont dit « compte les moutons et Morphée viendra te bercer »
Mais ça paye pas de faire le berger
Ils m’ont dit « mec, bosse ton bac
T’as aucune chance dans la chanson, pose ton mic’ »
Que la vie était belle, ils m’ont dit « qu’est-ce t’en pense toi ? »
J’ai répondu « franchement, pas chez moi p’t-être sur France 3 »
Que des biz de flûte, que des disquettes
Que si on m’tire dessus, fallait juste faire le 17
On avait pas la vie devant nous, qu’on était pressé
C’est pas la vérité mais leurs mensonges qui m’ont blessé

[Refrain : Kayna Samet]

Ils m’ont dit tout bas « souris, y’a de l’espoir
Ne baisse pas les bras mais les vendeurs de rêves »
Moi j’les écoute pas, j’fais ma life
J’avance avant que mon grand cœur ne saigne

[Couplet 2]

J’voulais trouver du taf, ne pas flancher
Certains m’ont dit « peut-être, si Dieu l’veut reste brancher »
On m’a dit « cette année les vacances seront faussés »
C’est faux mais ça passe mieux que « c’est mort, on est fauchées »
J’voulais sortir un peu, boire et spliffer
On m’a dit « impossible enfoirée, soirée privée »
Au cœur du cyclone
La cité : c’est mon daron qui m’a mis d’dans c’est pas les cigognes
C’est clair que l’on t’a menti, de la gruge
On t’a dit « donne des blases et la juge sera gentil »
Ils m’ont dit « c’était une de perdu, 10 de retrouvée »
Y’a que des meufs hot, je cherche encore les 9 autres
Leur conseil ne traîne pas, lève tes savates
Ils m’ont dit « la vrai vie c’est : cravache ou mets des cravates »
Chacun aura son heure, fuck ces menteurs de merde
Faut écouter son cœur pas les vendeurs de rêves

[Refrain]

[Couplet 3]

J’ai vite compris que l’homme mène en bateau
Beaucoup m’ont dit « t’inquiètes, tu sais bien j’te les rends bientôt »
Que même un père qui t’aimait pouvait mentir
J’vous jure c’est pas la soupe mais les épreuves qui m’ont fait grandir
On m’a dit que’c’était mort, le message devient navrant
Que le rap c’était mieux avant
On s’est dit « restons pote », ça passe mieux que « je ne t’aime plus »
On m’a tellement vendu de rêves que j’me lève même plus
C’est clair que l’on m’a trahi, trop de souffleurs
J’suis né dans les soucis, je n’viens pas du cul d’un chou-fleur
Que l’espoir faisait vivre, vraiment trop simple
J’ai plus confiance en mon chien qu’en mon prochain

[Refrain x2]

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Lyriciste
26 novembre 2012 16 h 29 min

Ils m’ont dit « c’était une de perdu, 10 de retrouvée »
Y’a que des meufs hot, je cherche encore les 9 autres
Kayna Samet appreciera 😉 l’union artistique et maritale « de deux kabyles » fuck la mixité 😀

Sinon un bon titre dans l’album (dont j’ai pas eut le courage d’ecouter en entier) c’est le titre en feat. avec, le dorénavant vendu a la cause mercantile rap, Medine

boubou23
boubou23
1 décembre 2012 19 h 51 min

article sans aucun intérêt mais surtout … rempli de fautes d’orthographe !!!!!!!!!