Suicide de Marc Armando

torpillearmando

Le cerveau présumé du « casse du siècle » s’est suicidé en prison, après l’échec de son dernier coup, de la drogue cachée dans une…torpille.

Marc Armando s’est pendu dans sa cellule de la prison des Baumettes, à Marseille, où il est arrivé vendredi soir. Il venait d’être extradé des Pays-Bas, où il était soupçonné d’un rocambolesque trafic de cocaïne cachée dans une torpille fixée à la coque d’un pétrolier.

L’homme était suivi par les Stups depuis juin 2012 après avoir été repéré à Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, en train de faire de la plongée sous-marine de nuit.

2 commentaires

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notez ce post !