Suicide de Marc Armando

torpillearmando

Le cerveau présumé du « casse du siècle » s’est suicidé en prison, après l’échec de son dernier coup, de la drogue cachée dans une…torpille.

Marc Armando s’est pendu dans sa cellule de la prison des Baumettes, à Marseille, où il est arrivé vendredi soir. Il venait d’être extradé des Pays-Bas, où il était soupçonné d’un rocambolesque trafic de cocaïne cachée dans une torpille fixée à la coque d’un pétrolier.

L’homme était suivi par les Stups depuis juin 2012 après avoir été repéré à Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, en train de faire de la plongée sous-marine de nuit.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
MisterProvoc
MisterProvoc
4 mai 2013 22 h 49 min

Bon débarras ! MisterProvoc propose qu’on distribue gratuitement des cordes en prison.

paul
paul
5 mai 2013 15 h 18 min

torpille : Engin sous-marin autopropulsé destiné à la destruction d’un navire ennemi