Syrie : Les massacres continuent

Chaque jour apporte son cortège de morts dans la violente repression que le régime de Bashar Al Assad inflige aux nombreuses manifestations contre le pouvoir du parti Baas.

Il y a très peu d’images des massacres, les journalistes etrangers ayant tous été expulsés du pays. Néanmoins certaines vidéos arrivent à sortir, filmées par les manifestants. Comme ces images tournées lors de la sanglante journée de vendredi. 15 morts à cet endroit là parmis les manifestants.

ATTENTION ! IMAGES TRES VIOLENTES
RESERVEES A UN PUBLIC AVERTIT

Le 30 c’est la ville de Deraa, au sud de la Syrie, qui a été bombardée par les forces gouvernementales qui ont ensuite pris d’assaut la mosquée Omari, épicentre de la contestation. On dénombre plusieurs morts dans cette ville de 120 000 habitants.

l’Observatoire syrien pour les droits de l’homme rapporte de son coté que des milliers de manifestants ont défilé samedi dans les rues de Banias, sur la côte méditerranéenne, en scandant des slogans hostiles au régime du président Bachar al Assad. 62 civils ont été tué lors des manifestations de vendredi, s’ajoutant aux 80 morts de la semaine dernière.

Ce Dimanche, l’armée Syrienne procède à de nombreuses arrestations à Deraa. Abdallah Abizad, un militant des droits de l’Homme qui se trouve sur place explique que tous les hommes de plus de 15 ans sont susceptible d’être arrêté et que des centaines de personnes on déjà été interpellées depuis vendredi.

Des snipers tirent « sur tout ce qui bouge », empêchant les habitants de récupérer « six corps dans la rue depuis vendredi ». Il y a aussi des blessés que nous ne pouvons secourir », a-t-il ajouté.

« La situation humanitaire est très difficile. Il n’y a pas d’eau, pas de nourriture, pas d’électricité »

Les Etats Unis et l’Union Européenne réagissent encore mollement face à cette sanglante repression. Les USA vont prendre des « sanctions » contre les heuts responsables syrien et l’U.E. envisage un embargo sur les armes.

En Israël les experts sont inquiets. Si Bashar Al Assad est l’ennemi de toujours, il restait néanmoins prévisible. Hors personne ne sait qui le remplacerait en cas de chute. L’influence des frères Musulmans étant très importante dans cette révolution.

D’autres experts internationaux quand à eux, redoutent une extension possible du conflit vers le Liban.

Sources :  le Parisien, l’Express, Radio Canada. Le Figaro, Euronews, Reuters et AFP

Le reste de l'actu sur EVO


3 Comments

Leave a Reply
  1. Ce qui m’épate c’est le manque de réactions mondiale. Ca aurait été des israéliens qui aurait tirés sur des activistes kamikazes du mouvement Hamas, faisant 9 morts alors que ces derniers avaient été avertit de ce qui allait se passer et avaient volontairement ignorés les mises en garde de la Marine Nationale Israelienne… ( je dis ca comme ca hein ) On aurait eu droit à des manifestations de colère partout dans le monde, Des emissions spéciales sur toutes les chaines, des articles en Une de tous les journaux.
    Mais un dictateur arabe qui massacre son propre peuple au pretexte qu’ils réclament plus de libértés… AUCUNE réactions !

    Rien ! Que dalle ! Comme quand Kadhafi bombarde ses propres citoyens. On regarde. Et on dine.
    Un petit détail quand même. Kadhafi a fait plus de morts dans son propre peuple en 2 mois que l’intervention israelienne à Gaza lors de l’opération « Plomb durcit ».

    Si on fait le bilan des morts de la révolution du printemps arabe en Tunisie, en Egypte, au Barhein, en Syrie ( et bientot au Liban ) des attentats en Irak, au Maroc etc… on dépasse le nombre total du nombre de mort en 25 ans de conflit Israelo-Palestinien.

    Pour résumer. Ceux qui tuent le plus d’arabes sont les arabes eux-mêmes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *