20 livres qu’il faut absolument avoir lu pour faire face au monde actuel

S’il y avait eu un peu plus de place pour le titre : voici 20 livres qu’il faut avoir lu pour comprendre le monde, le sens de la vie, l’amour, le sexe, la politique, l’argent, etc…

La vie est une succession d’expérience, d’échecs, de réussites, d’épreuves et de bons moments. Il faut dire que nous vivons dans un monde compliqué. Entre les mensonges d’Etat, le court-termisme politique, le poids bureaucratique de la société, le communautarisme, l’appauvrissement de l’Occident, les coupeurs de tête (qu’on a nous-même créés), le changement des rapports de force, les nouvelles mœurs, la sexualité de plus en plus basée sur des codes sociaux et pas sur le plaisir, et la dualité insipide médias dominants VS conspirationnistes, l’homme moderne peut vite se sentir perdu. Il lui reste donc la philosophie et la littérature pour mieux appréhender ce monde de fous.

Pour mieux vous préparer au futur qui vous attend, lisez ces livres ! Choisis de manière arbitraire certes, il en manque forcément plein d’autres. N’hésitez donc pas à ajouter les vôtres !

 

L’étranger (Albert Camus)

C’est LE livre qui fait généralement l’unanimité dans l’histoire de la littérature. Si c’est un chef d’oeuvre certes, n’y a-t-il pas d’autres oeuvres plus marquantes que ce livre ? Peut-être. Qu’on apprécie ou pas, il faut l’avoir lu, ne serait-ce que pour comprendre pourquoi il a marqué l’histoire, et pourquoi c’est le premier livre que les gens renseignent lorsqu’on leur demande leur livre préféré.

 

La peau de chagrin (Balzac)

Généralement imposé au lycée, on redécouvre ce bouquin plus tard, lorsqu’on en comprend tous les tenants, et que la vie nous amène à nous frotter aux enjeux que sont l’argent, la jouissance, la sexualité, la vieillesse, le désir, etc…

 

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

Une oeuvre aussi longue que grandiose.

 

Madame Bovary (Gustave Flaubert)

Madame Bovary recèle des aspects réalistes et des aspects romantiques, comme l’œuvre de Flaubert, qui oscille elle-même sans cesse de la grisaille à la couleur, de la terne réalité aux fastes de l’imagination.

 

1984 (George Orwell)

Existe-t-il encore des gens qui ne l’ont pas lu ?

 

Voyage au bout de la nuit (Louis-Ferdinand Céline)

Le livre préféré de Sarkozy. Et de bien d’autres gens encore…

 

Cent ans de solitude (Gabriel García Márquez)

Cent ans de solitude est considéré comme une pièce maîtresse de la littérature ibéro-américaine en particulier et de la littérature universelle en général. Il est l’une des œuvres hispanophones les plus lues et traduites actuellement. Son auteur, Gabriel Garcia Marquez, est décédé cette année.

 

Guerre et Paix (Léon Tolstoï)

Déterminisme ou libre-arbitre ? Vaste question.

 

L’Art de la guerre (Sun Tzu)

«L’art suprême de la guerre est de soumettre l’ennemi sans combattre. »

 

L’origine des espèce (Darwin)

« Ce n’est pas le plus fort de l’espèce qui survit, ni le plus intelligent. C’est celui qui sait le mieux s’adapter au changement. » Devenu le bouquin phare des entrepreneurs 2.0 et autres défenseurs de la flexibilité en entreprise.

 

Les Frères Karamazov (Dostoïevski)

Un roman qui explore des thèmes tels que Dieu, le libre arbitre ou la moralité.

 

Don Quichotte (Miguel de Cervantes)

Considéré comme l’un des romans les plus importants des littératures espagnole et mondiale, le livre est une parodie des mœurs médiévales et de l’idéal chevaleresque, et une critique des structures sociales d’une société espagnole rigide et vécue comme absurde. D’où l’archétype du Don Quichotte actuel, rêveur idéaliste et irraisonné, justicier autoproclamé.

 

Siddhartha (Hermann Hesse)

A la recherche de soi-même, et des expériences, sans lesquelles la compréhension est impossible.

 

L’Iliade et « L’Odyssée (Homère)

De l’héroïsme.

 

Le Prothète (Khalil Gibran)

La bible, mais sans la religion.

 

Le Prince (Machiavel)

La fin justifie les moyens.

 

Le capitalisme de la séduction (Michel Clouscard)

Tout est permis, mais rien n’est possible.

 

Eloge des femmes mûres (Stephen Vizinczey)

« Une des raisons pour lesquelles les femmes mûres se méfient souvent des jeunes hommes (…), c’est l’absence de point de comparaison qui ne permet pas de reconnaître même les qualités les plus exceptionnelles »

 

L’insoutenable légèreté de l’être (Kundera)

Érotisme, amour, politique, et paradoxe.

 

Cinquante nuances de Grey (E. L. James)

Je n’ai pas lu ce livre. Il faudra lire au moins le premier tome, non pas par amour pour ce genre de littérature, mais parce qu’il est un cas d’école d’un point de vue commercial, mais aussi pour se poser quelques questions pertinentes sur l’influence du capitalisme sur la sexualité des femmes. Je vous laisse méditer là-dessus.

 

Récemment, Facebook avait organisé un concours et selon ses statistiques, voici les 10 livres préférés des Français inscrits à Facebook ayant participé au jeu :

  1. Harry Potter – J.K Rowling
  2. Le petit prince – Antoine de Saint-Exupéry
  3. Ça – Stephen King
  4. Le Seigneur des anneaux – J.R.R Tolkien
  5. Les fleurs du mal – Charles Baudelaire
  6. 1984 – George Orwell
  7. L’alchimiste – Paulo Coelho
  8. L’étranger – Albert Camus
  9. Les fourmis – Bernard Werber
  10. Le parfum – Patrick Süskind

Et vous, quels sont les livres qui vous ont le mieux armés ?

Noter la qualité du post

17
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
E.Z
Invité
E.Z

La France Orange mécanique – Laurent Obertone

Le Suicide français – Eric Zemmour

Camp des saints – Jean Raspail

Monsieur B
Invité
Monsieur B

Tout seul : Raymond Domenech… Non je déconne, si non Le capital de Marx, non ?

Anonyme
Invité
Anonyme

Comprendre l’Empire (Alain Soral)

saumon
Invité
saumon

La strategie du choc – Naomi Klein

david
Invité
david

j’ai un peu peur en lisant les commentaires entre Zemmour et Alain Soral. j’espère que tout ça n’est que du Troll.

David
Invité
David

Pour que vive la France : Madame Marine Le Pen.

À contre flots : Madame Marine Le Pen.

Taylan
Invité
Taylan

« Berceuse » de Chuck palahniuk

Darth2602
Invité
Darth2602

vous avez oublié mein Kampf… je vois le tableau…j’imagine très bien le genre de lecteur de ce site…le genre à se masturber sur des photos de Marine Lepen ou des documentaires sur la Shoah…avec un qui proche de l’huitre morte… les livres de Soral zemmour ou Lepen ne sont même pas bon pour se torcher car ils irritent le cul je commence à en avoir raz le bol des petit nazillons de merde, des gens qui se disent patriotes alors qu’il ne sont que de traitres à leur pays fan d’un régime qui en son temps était pro allemand Le… Lire la suite »

Darth2602
Invité
Darth2602

et pour Cinquante nuances de Grey (E. L. James) c’est une blague j’espère… un roman érotique pour vieilles dames…?

Charles Edouard
Invité
Charles Edouard

Il y a aussi le célèbre livre:

Le Viol des foules par la propagande politique de

Tchakhotine

Florian
Invité

Voilà d’autres idées de lectures : http://newsly.fr/100-livres-avoir-lu-dans-sa-vie/

Faustine
Invité
Faustine

Largement incomplet, il n’y a même pas Les misérables (V. Hugo) … Pas de livre anglosaxon intéressant (l’attrape coeur de Salinger, les oeuvres de Dickens…). Et s’obliger à mettre A la recherche du temps perdu pour se donner un genre… pitié…
Alalala… Et on vient après parler de l’appauvrissement de l’occident… Je vais décidément éteindre mon ordinateur si c’est pour lire des niaiseries pareilles…

Dakota_anderson
Invité
Dakota_anderson

Pour ma part, j’ai lu toute la trilogie cinquante nuances et j’avoue avoir été très surprise et attirée par ces livres. Je ne le classerais peut-être pas dans la catégorie classique ou inévitable mais je pense que cela peut être un livre très intéressant et très enrichissant (en tout cas pour moi ça l’a été…). Cette trilogie m’a beaucoup marquée et je la recommande et c’est loin d’être pour les vieilles dames!!

En revanche, l’adaptation cinématographique est catastrophique. A ne surtout pas aller voir!! J’ai été moi-même très très deçue…