Un atterrissage en urgence filmé depuis un avion de ligne

https://storage.googleapis.com/stateless-www-eteignezvotreord/2010/09/emerland.jpg

Une vidéo choc prise au téléphone portable par un passager

Un avion de ligne s’est posé sur le ventre à l’aéroport JFK de New-York samedi à cause d’un train d’atterrissage bloqué. L’un des 60 passagers a conservé son téléphone portable ouvert pendant la manœuvre, et filmé ce que ses compagnons d’infortune ont vu pendant la minute où cet avion a heurté, puis glissé sur le sol.

Le pilote du vol Delta 4951 est devenu un héros depuis que cet extrait est posté sur le site de partage de vidéo YouTube, mais il ne veut pas passer pour, estimant avoir juste fait son travail avec l’aide de son équipage. Sur l’enregistrement vidéo, certes de mauvaise qualité, très sombre, on entend clairement les recommandations scandées aux passagers par l’hôtesse.

L’hôtesse de l’air crie tout au long de la procédure d’urgence « Stay down, heads down », afin que les passagers conservent la tête baissée, dans une position fœtale, en cas de choc violent. Quand l’appareil enfin s’arrête, ils se lèvent, heureux, et applaudissent le commandant de bord. La télévision a rapporté l’événement à profusion.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
15 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Max
Max
28 septembre 2010 10 h 52 min

« Heads down, stay down !!! » Insupportable !! Bon je vais passer pour un rabat joie aigri, mais bon, c’est pas comme si il manquait un réacteur combinée avec une dépressurisation a 10 000 m d’altitude. Il manquait juste 1 train sur 3, donc je suppose qu’au niveau de la manoeuvre à l’atterrissage, rien ne change, si ? Ha… peut etre que l’angle d’incidence diffère un peu. Si quelqu’un peut éclairer.. D’ailleurs c’est marrant, tout le monde applaudi après l’atterrissage, même quand c’est pas un atterrissage d’urgence. C’est quand meme son boulot, au bonhomme. Si on applaudissait les chauffeurs de taxi… Lire la suite »

niko
niko
28 septembre 2010 11 h 56 min

C’est vraiment la dernière chose à laquelle je penserais si jamais mon avion venait à effectuer un atterrissage d’urgence : filmer la scène avec mon portable !

Soit le mec est inconscient (surtout que c’est interdit)
Soit il savait que l’incident n’était pas majeur comme l’a justement indiqué Max

Une chose est sûre, la voix de la bonne femme est insupportable, je croyais que c’était une hôtesse de la China Eastern mais apparemment non…

Pim
Pim
28 septembre 2010 11 h 59 min

Max, le jour ou tu pissera sur ton pantalon parce que tu apprendras que ton vueling atterrira sur la carlingue tu penseras peu être différemment. Un train qui ne s’ouvre pas (ou qu’il soit situé) peu avoir comme effet une torsion trop importante du corps de l’avion dans une direction qui se brisera tout simplement en deux sous la pression. Sans compter le fait de ne pouvoir contrôler ton avion au sol, et donc des grandes chances de sortir de piste, taper un autre avion au sol ou un quelconque autre élément. Et si pour toi conduire une bagnole est… Lire la suite »

Sqko
Sqko
28 septembre 2010 12 h 53 min

@Pim : Tu avances bien vite les choses je trouve … « Ensuite pour ta gouverne, a utilisation équivalente. Tu as plus de chance d’avoir un accident en avion qu’en voiture, à l’inverse de ce que pense tous les bœuf qui répètent ce qu’il lisent sans jamais le vérifier. » Ont va argumenter un peu 🙂 avions de ligne: 0.05 accident mortel et 1.57 morts par 100 millions de milles parcourus. voiture: 1.32 accidents mortel et 1.47 morts par 100 millions de milles parcourus. Si je ne m’abuse le nombre de décès est a peu de choses près le même. Maintenant on… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
28 septembre 2010 13 h 32 min

Sqko, t’as fait tout ça pour rien, car Pim ne parle pas d’accidents mortels, mais plus largement d’accidents de toutes natures, et quelles qu’en soient les conséquences. La vidéo de l’article montre un accident non mortel; tu aurais dû percuter…

La complexité des avions étant très supérieure à celle des voitures, je veux bien croire que le nombre d’accidents divers qui peuvent faire peur s’ils sont communiqués durant le vol sont supérieurs en avion qu’en voiture.

Sqko
Sqko
28 septembre 2010 13 h 58 min

Anonyme je crois que tu n’as pas très bien compris… « car Pim ne parle pas d’accidents mortels, mais plus largement d’accidents de toutes natures, et quelles qu’en soient les conséquences. La vidéo de l’article montre un accident non mortel; tu aurais dû percuter… » Ok, tout ce que j’ai développé plus haut ça donnerais exactement la même chose pour des accidents de toute nature… Enfin quand je lis ça : »Un train qui ne s’ouvre pas (ou qu’il soit situé) peu avoir comme effet une torsion trop importante du corps de l’avion dans une direction qui se brisera tout simplement en deux… Lire la suite »

Sqko
Sqko
28 septembre 2010 14 h 03 min

Dsl pour le double post :/

Mais une chose me taquine : « La complexité des avions étant très supérieure à celle des voitures »
> Ok, mais il me semble que les pilotes sont habilité a pouvoir contrôler leurs engin non ? Et c’est tout simplement idem pour les voitures tu ne passe pas le permis pour faire jolie…

Donc je ne vois vraiment pas pourquoi vous faites tant de comparaisons… Un avion et une voiture ce n’est pas comparable tout comme leurs permis et la difficulté de conduire un avion ou une voiture.

Anonyme
Anonyme
28 septembre 2010 14 h 10 min

« tout ce que j’ai développé plus haut ça donnerais exactement la même chose pour des accidents de toute nature… »: et quelles qu’en soient les conséquences ?

Parce que là c’est toi qui n’as pas compris. Je suis allé voir ta source, et l’article montre clairement que les statistiques ont été faites en considérant seulement les accidents mortels.

Anonyme
Anonyme
28 septembre 2010 14 h 20 min

On s’en fou du double post…

« Ok, mais il me semble que les pilotes sont habilité a pouvoir contrôler leurs engin »: le fait que les pilotes soient habilités à contrôler les avions n’empêche pas qu’il puisse y avoir une défaillance quelconque. Peu importe que le pilote sache gérer la déconvenue; celle-ci est néanmoins plus présente qu’à bord d’une voiture. Et ceci, du fait de la complexité et du nombre important d’éléments nécessaire à la bonne marche d’un avion.

Anonyme
Anonyme
28 septembre 2010 14 h 21 min

Stay down, heads down !
Stay down, heads down !
Stay down, heads down !
Stay down, heads down !
Stay down, heads down !
Stay down, heads down !
Stay down, heads down !
Stay down, heads down !

TA GUEUlE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sqko
Sqko
28 septembre 2010 14 h 36 min

Sur le reply je ne parlais pas de ma source 🙂 Je trouve que c’est logique.

En ce qui concerne les défaillances je suis tout à fait d’accord avec toi. Mais cela ne prouve pas qu’il y a plus d’accidents.
(Une défaillance n’entraîne pas forcement un accident.)

Certe ce n’est peut être pas un accident mortel, j’ai fait une erreur en développant sur les accidents dit mortel, ok. 😉

Mais comme je l’ais dit au-dessus : »(Une défaillance n’entraîne pas forcement un accident.) »

Philou
Philou
28 septembre 2010 14 h 58 min

Je vous ai mis un lien AP (en anglais) avec plus de détails et des extraits de la conversation entre le pilote et la tour de contrôle, pour les passionnés du sujet.

Anonyme
Anonyme
28 septembre 2010 17 h 31 min

Sqko, qu’est-ce qu’un accident ?

Pour défendre nos idées, nous avons naturellement tendance à interpréter les termes de la manière la plus avantageuse à notre argumentation. Tu as ainsi interprété le terme « accident aérien » comme étant le crash d’un avion au sol. Moi, j’ai interprété ce terme comme étant plus largement un défaut dans le fonctionnement de quelque chose.

elmatador
elmatador
28 septembre 2010 19 h 37 min

à mon avis dans une situation comme ça tu fais pas le malin !!!!!!!!!!!!!!!!

SARAH
SARAH
5 février 2011 18 h 15 min

Absolument insupportable la voix de l’hotesse.