Un brésilien s’est présenté à son propre enterrement

Et le jour de la fête des morts. Du grand n’importe quoi…

D’après certaines informations, un maçon brésilien qui serait mort dans un accident de voiture, aurait choqué sa famille alors en deuil, en se présentant vivant à son propre enterrement.

D’après la police, un proche de Ademir Jorge Goncalves, 59 ans, l’a identifié comme étant la funeste victime d’un accident de voiture qui s’est produit un dimanche à Parana state dans le sud du Brésil.

Il est coutume au Brésil que les funérailles se déroulent le lendemain d’un décès, ce qui s’est avéré être le jour du « FERIADO DE FINADOS« , le jour au les brésiliens viennent rendre hommage à leurs proches disparus.

Ce que la famille ne savaient pas, c’est que Goncalves a passé la nuit dans son camion avec des amis totalement torchés à la liqueur de sucre de canne, connu comme le « cachaca », rapporte la nièce de Goncalves au journal O Globo. Il n’était pas au courant de ses funérailles jusqu’à lundi matin, le jour J.

Le porte parole de la police du quartier de Santo Antonio da Platina, indique que Goncalves, une fois mis au courant, s’est hâté à ses funérailles pour faire savoir à sa famille qu’il était bel et bien vivant.

Le cadavre était difficilement identifiable, mais vêtue de manière similaire.

A indiqué le porte parole de la policia.

Les gens sont en général horrifiés de regarder longtemps un corps lors de l’identification, je pense que c’est ce qui arrivé dans cette affaire.

La nièce a fait savoir au journal O Globo, que certains membres de la famille n’étaient pas sur que le corps soit bien celui de Goncalves.

Le porte parole de la police a confirmé qu’il y avait des doutes:

Sa mère a observer le corps dans le cerceuil et a pensée que quelque chose clochait. Elle regardait et regardait, sans arriver à croire qu’il s’agissait de son fils.

Rapporte la nièce.

Peu de temps après, le cadavre en sursis est apparu aux obsèques. Ce fut un soulagement.

Le corps de la victime a été correctement identifié plus tard dans la journée du lundi, puis enterré dans un autre état. Le porte parole de la police a refusé de révéler l’identité de la victime.

[Source]

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments