Un lycéen de l’internat du lycée Atlantique à Luçon poursuivi pour une biffle

Exclu du lycée, l’ado de 16 ans a été mis en garde à vue et est convoqué le 9 janvier devant le juge pour enfants pour des actes de « bifflage ».

Les faits datent d’avant les vacances de la Toussaint. Un soir, à l’internat du Lycée Atlantique de Luçon en Vendée, un adolescent de 16 ans biffle deux de ses camarades. Les actes sont filmés, et la vidéo finit par tourner. Informés, les parents de l’un des enfants remontent l’info aux responsables de l’établissement et portent plainte.

Le jeune homme est alors exclu du lycée et placé en garde à vue, où il reconnait les faits. Depuis, le parquet le poursuit pour agressions sexuelles. Défendu par son beau-père qui juge les accusations décalées de la réalité, le jeune bifleur présumé est convoqué le 9 janvier devant le juge pour enfants. Deux autres lycéens sont quant à eux poursuivis pour avoir diffusé la vidéo.

 

Définition de Biffle

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, la biffle (bifle ou bifflage) est un néologisme, contraction de « gifle » et de « bite », qui signifie donc le fait de gifler avec un pénis.

http://youtu.be/pPuJv2-8_ag

C’est une pratique qui a été notamment démocratisée par l’avènement des sites de streaming pour adultes et qui, depuis, est devenu une expression humoristique pour certains, et une manière d’être « cool » pour les autres.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
tim
tim
6 décembre 2012 12 h 16 min

bifler n’est pas jouer

zag
zag
6 décembre 2012 13 h 35 min

Je dis pas non à une bonne bifle faite dans les règles de l’art moi…

Lyriciste
Lyriciste
6 décembre 2012 13 h 37 min

Faut juste etre con .;;
Se faire biffler par un buffle ecoutant de la musique sur un shuffle on dirait trop de lui ou « oufle »

Bitchenette
Bitchenette
6 décembre 2012 15 h 11 min

A moins d’être monté comme un cheval et dans de bonnes dispositions, une bifle ce ne doit pas évident à faire sans le consentement de la « victime ».

emock
emock
6 décembre 2012 18 h 00 min

Il y a un temps pour biffler et un temps pour étudier.

Michael J. Fox
Michael J. Fox
6 décembre 2012 19 h 02 min

Quand j’étais au lycée en cours de français un pote (un peu chelou certes) l’a fait sur un autre qui était un peu la victime de la classe.

Le prof a vu et a rit. Normal…

Jess
Jess
6 décembre 2012 21 h 50 min

Je découvre des truc la, je savais même pas que ça existait ce passe temps a la mode.

pénaliste
pénaliste
7 décembre 2012 1 h 02 min

Petite précision juridique :

On n’est jamais « présumé » auteur d’une infraction… C’est d’ailleurs toute la raison d’être de la présomption d’innocence prévue à l’article 9-1 du code civil mais aussi et surtout intégrée, par la loi du 15 juin 2000, dans l’article préliminaire du code de procédure pénale. Ainsi, tant qu’une décision définitive n’est pas intervenue sur la culpabilité d’un auteur, celui-ci demeure présumé innocent, et ce, même s’il a avoué avoir commis l’acte en question.

zamale
zamale
7 décembre 2012 21 h 06 min

une biffle?
non juste un doigt!
vous ne voulez pas une biffle avant?

melpheos
melpheos
15 décembre 2012 23 h 32 min

même pour m’amuser franchement ma bite n’a pas à être en contact avec le visage d’un mec !!!