Un officier égyptien se refuse à tirer sur les manifestants

L’Égypte se prépare à jouer un scénario à la tunisienne…

Pourquoi l’armée a-t-elle préféré jeter l’éponge lundi, face aux gens de la rue ? Ces images fortes témoignent des soldats égyptiens débordés par les pressions exercées par la foule des manifestants, qui les exhortent à venir rejoindre le mouvement de contestation populaire. L’armée, comme pilier du régime, ne peut pas non plus s’en désolidariser complètement, sans se discréditer aux yeux des gens de la rue… C’est pourquoi lundi, à la veille d’une grande journée de protestation, elle préfère rester l’arme au pied.

Sur ce document vidéo, nous constatons qu’un officier, pistolet au poing, doit reculer devant la pression populaire, tout en menaçant la foule de son arme. Il lui fait face et recule avec sa section afin d’éviter le bain de sang, la veille d’une journée où les opposants au régime d’Hosni Moubarak ont prévu de faire descendre un million de personnes dans la rue. En Égypte, tout comme en Tunisie un mois plus tôt, l’armée préfère temporiser plutôt que de jeter de l’huile sur le feu. C’est là une grande nouveauté !

Le monde arabe semble secoué par des convulsions qui se propagent d’un pays à l’autre. Après la Tunisie, l’Égypte. À qui le tour ? Wikileaks vient de publier une série de télégrammes diplomatiques à propos du régime du colonel Kadhafi. Le prochain coup serait-il libyen ?

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
malcom
malcom
1 février 2011 16 h 12 min

tout ca va finir en 3eme guerre mondiale dommage …

gaulois69
gaulois69
1 février 2011 19 h 06 min

Merci internet et EVO pour des images aussi précieuses