Un petit plat pour l’homme : l’espace a-t-il une odeur ?

À en croire les astronautes de retour de leurs escapades spatiales, « l’infini » aurait une odeur de steak brûlé, de métal chaud ou encore de…fumée de soudage. Ça ne s’invente pas !

Le webzine américain The Atlantic se fend d’un article plutôt amusant, lequel recueille le témoignage d’astronautes qui partagent ce qui confère à l’anecdotique, à savoir l’odeur de leur équipement après une sortie dans l’espace. Ainsi, à leur retour de mission, le sens olfactif de plusieurs astronautes a été stimulé par de nouvelles odeurs inhabituelles, comme celle du souffre, d’une effluve âcre ou encore de steak brûlé !

Si ces odeurs singulières s’imprègnent sur les costumes, casques, gants, et sur les outils; celles-ci seraient plus prononcées sur les tissus que sur les surfaces métalliques ou plastiques.

Mais comment est-il possible que de telles odeurs vagabondent dans l’espace ? Il s’avère que notre atmosphère y jouerai un rôle clé. Selon un chercheur cité par l’article, les odeurs inhalées par les astronautes ne seraient pas le fruit d’une hallucination olfactive, mais de particules en vibration qui, une fois ramenées de l’espace à la station, se mélangeraient à l’air.

Intriguée par cette découverte, la NASA a fait appel aux service du chimiste Steve Pearce afin de recréer sur Terre ces odeurs à des fins d’acclimatation mais aussi de prévention. Exemple à la volée, l’ajout d’une odeur artificielle au gaz naturel (qui est inodore) sur Terre permet d’avoir connaissance de celle-ci et d’éviter une surprise sensorielle.

Le choix d’engager ce chimiste ne s’est d’ailleurs pas fait par hasard, sur son CV figurait la création d’une installation à but artistique baptisée « Impossible Smells », et sensée recréer les odeurs véhiculées dans l’habitacle de la station spatiale MIR. Le résultât fut quelque peu faussé par la mauvaise habitude des cosmonautes à ramener avec eux de la Vodka, laquelle modifiait l’haleine et la transpiration de ces derniers, mais cela donnait en gros un savoureux cocktail de transpiration de pieds et autres odeurs corporelles, mélangées à du vernis à ongles et de l’essence.

.

Et pour rester dans le sujet, un article du Guardian relate une découverte toute récente, qui fait état d’une possible odeur de rhum au beau milieu de la galaxie, dans un nuage de poussière. Celui-ci serait composé de formiate d’éthyle, responsable de l’odeur du rhum et de la framboise !

.
.
Source : The Atlantic

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Xof
Xof
25 juillet 2012 19 h 06 min

oui, oui, mais pas que steak brûlé, de métal chaud ou fumée de soudage … cf la vidéo.
Enjoy 😉

Xof
Xof
25 juillet 2012 19 h 07 min

oups … la vidéo à voir : http://vimeo.com/41235461

enjoy quand même

oui_oui
oui_oui
27 juillet 2012 15 h 12 min

Moi ce que je remarque c'est que la NASA se manifeste souvent ces derniers temps. Oh, suis-je bête : il y a les élections présidentielles aux Etats-Unis et le vote de leur budget alloué qui se pointent à vitesse "grand V"…