Un tweet d’une journaliste de CNN lui vaut la porte

Journaliste au sein de CNN depuis 20 ans, un message posté sur Twitter lui a valu les remerciements de la rédaction…

Journaliste spécialise du moyen-orient, Octavia Nasr vient d’être renvoyé par CNN après avoir twitté un message rendant hommage à la mort de l’ayatollah Fadlallah, autrefois leader du Hezbollah.

La journaliste avait posté le message suivant le 4 juillet dernier :

Sad to hear of the passing of Sayyed Mohammed Hussein Fadlallah . . . One of Hezbollah’s giants I respect a lot.

Triste d’apprendre la mort de Sayyed Mohammed Hussein Fadlallah… l’un des grands du Hezbollah que je respecte beaucoup.

Une nouvelle qui provoque un petit raz-de-marée médiatique, Fadlallah étant suspecté d’être à l’origine d’une attaque à la bombe survenue en 1983 au Liban à l’encontre des Marines américains, l’attentat ayant couté la vie de 237 soldats US.

Devant l’ampleur de son tweet, la journaliste a fait part de ses profonds regrets sur le site de CNN, soulignant une erreur de sa part et justifiant son message comme un hommage au travail accomplie par l’ayatollah Fadlallah en faveur du droit des femmes.

Mais Octavia Nasr a malgré tout pris la porte, CNN considérant que sa crédibilité en tant que journaliste spécialiste du Moyen-Orient a été compromise.

Un départ qui fait suite à la mise en touche d’une correspondante de maison blanche, après avoir tenu des déclarations controversés sur Israël…

Sources : New York Post, AFP

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
kresh
kresh
9 juillet 2010 16 h 31 min

Comme quoi certains devraient se méfier de ce qu’ils disent sur le net et ne pas laisser planer l’ambiguïté….

Pablo
Pablo
9 juillet 2010 16 h 45 min

J’arrive toujours pas à comprendre comment certains « élites » par là j’entends ceux qui peuvent exprimer leurs opinions, qui sont écoutés des personnes lambda et qui sont relayés par les médias entre autre arrivent encore à se faire avoir de la sorte. Cette journaliste qui connaissait apparemment bien l’ayatollah Fadlallah n’a pas eu la présence d’esprit de se dire en écrivant son tweet: oh tiens je fais l’éloge d’un homme qui fut très controversé à son époque, qui on le sait à fait des choses horribles alors même si je veux parler de ce qu’il a fait pour les femmes (ce… Lire la suite »

dtc
dtc
9 juillet 2010 16 h 49 min

le syndrome de Stockholm ?…

smilotek
smilotek
9 juillet 2010 16 h 57 min

Masochisme?

Anonyme
Anonyme
9 juillet 2010 17 h 17 min

Ca ne m’étonne pas venant d’eux

coolboy
coolboy
9 juillet 2010 22 h 28 min

twitter rend ouf…

Hidaj
Hidaj
11 juillet 2010 22 h 33 min

cette journaliste s’etait deja grillé il y a quelques annees en pleine guerre d’irak. Elle n’a jamais caché qu’elle voulait que la voix des « resistants arabes » (traduisez terroristes islamistes)puissent se faire entendre. Ouverture d’esprit ? Pas vraiment lorsque l’on voit le traitement qu’elle a infligé aux victimes occidentales (dont francaises)…pour moi, c’est un lapsus qui revele-enfin!-pour quel camps elle bossait en fait.
Helas des journaleux comme elle, y en a tellement…