VIDEO – La minute de silence de trop de Cécile Duflot à l’Assemblée nationale ?

La député écologiste, Cécile Duflot, a voulu consacrer une minute de son temps de parole à l’Assemblée Nationale ce mardi, à la mémoire de Rémi Fraisse. Mais le Président de l’Assemblée ne lui en a pas donné l’occasion.

Et il n’y a pas qu’au président de l’Assemblée Nationale que le geste « spectaculaire » de Cécile Duflot a déplu. De nombreux internautes se sont également manifestés sur le réseau de microblogging Twitter pour dénoncer un spectacle de « récupération politique ».

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
hokova
hokova
5 novembre 2014 17 h 31 min

normal c’est une chienne arriviste comme tout les autres ecolos (je pense particulierement à jean-vincent placé, mais c’est pas le moment) je me souviens encore de l’epoque où nicolas hulot pensait pouvoir faire partie du reve de la politique ecologique; je me souviens encore comment cette conne parlait de lui: un journaliste lui a demandé ce qu’elle pensait de lui ou je sais plus quoi, et elle a été consulter ses collègues qui etaient un peu plus loin, ils ont parlé de lui comme etant « la chouette » vieux jeu de mot pourri de la part de ceux qui manifestement se… Lire la suite »

zeze
zeze
5 novembre 2014 19 h 47 min

Ridicule.

SOUILLE PATRICK
SOUILLE PATRICK
7 novembre 2014 14 h 02 min

LA MINUTE DE SILENCE DE CECILE DUFLOT. (AVERTISSEMENT: JE DECLINE TOUTE RESPONSABILITE SUR D’EVENTUELS DOMMAGES COLLATERAUX QUANT A L’ETAT DE SANTE DES AMES SENSIBLES PORTEUSES DE LA BONNE CONSCIENCE ET DE LA BONNE MORALE QUI S’AVENTURERAIENT SUR MON BLOG) COMMENTAIRES SANS RETENUE N°15 C’est avec des trémolos dans la voix, circonstances oblige, que Cécile Duflot tenta d’imposer une minute de silence, il y a trois jours, à l’Assemblée Nationale. Confondant cette illustre assemblée avec une salle de meeting réservée à ses militants, elle crut bon suggérer que la malheureuse victime du Tarn pouvait être élevée au même rang qu’un soldat… Lire la suite »