Vidéo : Des asticots voyagent dans un avion de ligne

Panique à bord de l’appareil !

Pour bon nombre de ceux qui partent en vacances, les voyages forment la jeunesse, mais réservent parfois quelques surprises… Ainsi les voyageurs embarqués sur un vol intérieur US Airways au départ de la ville d’Atlanta pour celle de Charlotte, ont eu la désagréable impression de partager leurs places avec des asticots clandestins.

L’une des passagères, qui avait déjà remarqué deux mouches voler à bord lundi, a entendu le lendemain une personne située derrière elle évoquer le terme d’asticot… C’est alors qu’elle sent quelque chose descendre le long de son cou, puis en un voit sur le siège placé devant elle se promener sans se presser : « Je me suis rendue compte qu’ils grouillaient partout » !

Le personnel navigant, rapidement alerté par les voyageurs indisposés, se sont mis en quête de la provenance de cette source inopinée de problème, et se sont rendus compte de la présence d’un panier repas placé dans l’un des containers à bagage au-dessus des sièges. L’avion n’avait sans doute pas été bien nettoyé, malgré les dires du porte-parole de la compagnie.

(Special thanks to K.)

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Matt GAHAN
Matt GAHAN
2 juillet 2010 16 h 31 min

C’est d’un Glauque !

dtc
dtc
2 juillet 2010 16 h 34 min

on s’en fout ! ça semble être en first !

(jalousiiiee, jalousie….)

kresh
kresh
2 juillet 2010 18 h 21 min

J’avoue que c’est limite ce genre de surprise…

(sinon au second paragraphe tu as répété deux fois le mot « lundi ». Tu peux effacer cette parenthèse après avoir modifié 😉 )

tibald
tibald
2 juillet 2010 20 h 46 min

faudrait en faire un film avec samuel L jackson

Anonyme
Anonyme
3 juillet 2010 3 h 02 min

C’est juste des asticots quand t’en as un dans ta maison ça passe pas au JT…

Daflolou
Daflolou
3 juillet 2010 14 h 48 min

« YEN A MARRE DE CES PUTIN D’ASTICOTS DANS CE PUTIN D’AVION »

Samuel L. Jackson