VIDEO Le Maroc interdit la projection du film « Exodus: Gods and Kings » en salles

Le dernier film de Ridley Scott intitulé Exodus : Gods and Kings a été déprogrammé de toutes les salles de cinéma du Maroc pour des raisons inconnues.

Annulé la veille de sa sortie officielle

Le Centre cinématographique macarocain (CCM) avait donné son accord quant à la diffusion du film de Ridley Scott au Maroc. Mais à la surprise de tous, cet accord a été brisé la veille de la sortie officielle d’Exodus : Gods and Kings. Interrogées par les médias locaux, la plupart des salles de cinéma n’ont pas pu fournir des explications logiques à cette décision. L’exploitant du cinéma Rif à Casablanca, Hassan Belkady d’affirmer :

« On m’a appelé pour me menacer de fermeture si jamais je ne déprogrammais pas ce film. »

Moïse au centre des critiques religieux

Exodus : Gods and Kings raconte l’histoire de la traversée de la Mer Rouge menée par Moïse pour conduire le peuple hébreu hors de l’Egypte des pharaons. Dans son récit, le réalisateur met en exergue une hypothèse selon laquelle la séparation de la Mer Rouge en deux était un phénomène naturel et non un miracle divin. Un raisonnement qui a été vivement critiqué par de nombreuses institutions religieuses. D’un autre côté, il y a également le personnage de Moïse qui s’éloigne un peu de celui raconté dans la Bible. D’ailleurs, Christian Bale l’acteur qui interprète ce personnage dans le film le qualifie tout simplement d’un « schizophrène » et un « barbare ».

Les critiques sont intenses sur les réseaux sociaux

A côté des critiques axées sur la religion, Exodus : Gods and Kings est aussi la cible de vives critiques sur les réseaux sociaux. Certains internautes pointent en effet du doigt le surnombre de blancs dans les rangs des pharaons et autres personnalités célèbres dans le film, à côté d’un grand nombre de noirs chez les esclaves et les voleurs.

Noé et Moïse sont maudits

Ridley Scott a certainement mal choisi ses films cette année. Après Noé, sorti un peu plus tôt en début d’année et également interdit dans plusieurs pays comme l’Egypte, le Qatar, les Emirats arabes et Bahreïn, voici que son dernier film Exodus : Gods and Kings a également du mal à percer au Maroc.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Zeze
Zeze
27 décembre 2014 2 h 44 min

La religion selon les blancs.

Blackkout
Blackkout
5 janvier 2015 12 h 04 min

et après on nous taxe de rasciste ?… Mouais

Cranius
Cranius
11 janvier 2015 7 h 50 min

Encore un production propagandiste hollywoodienne laveuse de cerveau ! Des pharaons blancs, on aura tout vu …