VIDEO Horreur dans une ferme en Isère

Si c’était un film, ç’aurait été d’un énorme succès (ou pas) mais c’était bien la réalité d’une vie d’animaux abandonnés par leur propriétaire, dans une ferme en Isère, à Chalon.

Un piteux état

S’il n’arrivait pas à subvenir aux besoins des animaux de sa ferme, le propriétaire d’une ferme située à Chalon, en Isère, un ancien agriculteur de 75 ans a tout bonnement décidé de les abandonner, à leur dépit. Plus le temps passait, le voisinage avait remarqué un comportement bizarre chez les animaux : des cochons, des chevaux, des moutons  et des chiens qui sentaient mauvais et qui visiblement étaient dans un piteux état.

Acte de cruauté

Lundi 20 octobre, les services vétérinaires de la Direction départementale de protection des populations (DDPP) sont déjà intervenus dans cette ferme pour constater de visu les faits reportés par les voisins. 80 animaux ont alors été saisis et transportés dans un établissement de soin pour animaux, à cause de leur état de santé délabrée. Parmi eux, il y avait six chevaux, un âne, une dizaine de moutons et quatre chiens. Ce lundi 27 octobre, d’autres animaux dont des dizaines de cochons, des moutons et des chevaux ont été à nouveau saisi dans la même ferme, alors qu’ils pataugeaient littéralement dans les cadavres d’autres animaux. Le propriétaire quant à lui fait actuellement l’objet d’une plainte qui a été déposée par la Fondation assistance aux animaux, pour « mauvais traitements et actes de cruauté ».

Le paradis

Après avoir vécu l’enfer, les animaux qui ont été retrouvés dans la ferme de Chalon ont été transférés dans d’autres endroits beaucoup plus confortables. La Fondation assistance aux animaux ont pris en charge les moutons qui désormais vont vivre dans le parc de Versailles. La Fondation 30 millions d’amis et plusieurs refuges du Centre d’hébergement dédié aux équidés maltraités ont accepté d’héberger quelques chevaux. Mais toujours est-il que les particuliers et autres refuges sont invités à se manifester s’ils peuvent se charger de deux ou trois chevaux.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
zeze
zeze
29 octobre 2014 19 h 04 min

Les campagnes et les agriculteurs se meurent aussi.