VIDEO Jeanette Bougrab veut « mourir à la place de Charb »

Jeanette Bougrab, l’ancienne secrétaire d’Etat qui se déclare être la dernière compagne de Charb – le directeur de l’hebdomadaire satirique tué dans l’attentat du mercredi 7 janvier, a confié à la chaîne de télévision américaine NBC News qu’elle voudrait « mourir » et laisser vivre Charb.

« Je veux mourir »

Dans une interview accordée à la chaîne américaine NBC News, Jeanette Bougrab a fait part de sa grande tristesse suite à la disparition de celui qu’elle a présenté comme « son amour ».

« Je veux mourir. C’est très difficile à expliquer. Je veux mourir et que Charb reste en vie ».

Dans ses confidences, l’ancienne secrétaire d’Etat a indiqué qu’elle n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi elle n’a pas été tuée lors de ses déplacements au Pakistan ou au Yémen alors qu’elle y avait rencontré des dignitaires talibans sans accepter de porter la voile. Et pourtant, son compagnon a été tué au centre de Paris.

Une usurpatrice ?

Concernant la polémique qu’elle a soulevé après avoir déclaré avoir été la dernière compagne de Charb, Jeannette Bougrab a été traitée d’usurpatrice par la famille du caricaturiste Stéphane Charbonnier. En guise de réponse à ces attaques personnelles, Jeannette Bougrab a publié des photos de leur couple sur sa page Facebook, dont notamment des photos prises lors du réveillon du 31 décembre. Elle a également publié une vidéo sur laquelle on pouvait entendre sa fille May appeller Charb « papa » et a confié à Paris Match qu’ils ne se sont jamais cachés durant les 12 mois qu’ils sont sortis ensemble.

« Nous n’avions pas fait de commu­niqué pour annoncer notre rela­tion. Mais nous ne nous cachions pas. Stéphane (Charb) avait prévenu ses parents. Il connais­sait ma mère et ma fille May l’ap­pe­lait ‘papa' ».

Interview de Jeannette Bougrab sur NBC News

http://youtu.be/mkJUtq-P1Sw

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Zeze
Zeze
14 janvier 2015 19 h 31 min

Comme l’a fait remarquer Laurent Léger, journaliste de Charlie Hebdo, c’est le bal des faux-culs.