VIDEO Joey Star – Dans mon secteur, le nouveau single (Paroles)

Joey star nous revient après quatre ans de silence radio. Voici son nouveau single, à l’écoute, Dans mon secteur, avec les paroles en cadeau.

Le Clip

Les Paroles

Dans mon secteur si t’as pas les baloches en fonte
Accroche toi, accroche toi avant que la pression ne monte
Avant que la poudre parle et que le bitume gronde
9-3 tête cramée, bienvenue dans la ronde
Dans mon bloc y’a pas une tête cramée qui a pas le mors
La vie fait pas de promos, chaque jour il faut pousser plus fort
Sale quotidien, perpétuel corps à corps
Chaque jour on y crève on y meurt pour y revivre plus fort
Dans mon secteur tout le monde est en première ligne
Chaque jour de chaque semaine c’est répression on nous aligne
Y’a toujours cette sécheresse déshumanisante qui plane
Etre 1 milliard à l’index nous rend tout feu, tout flamme

[Refrain]
Tout le monde la main en l’air [bis]
Et si j’astique mon père c’est pas pour fumer mes frères
Tout le monde la main en l’air [bis]
Fait parler la poudre et défouraille dans les airs
Dans mon secteur [x3]
Chaque jour il faut pousser plus fort
Dans mon secteur [bis]
Chaque jour on y crève, on y meurt pour y revivre plus fort

Avant que la poudre ne parle, va falloir reprendre la main
Mais le ter-ter est brûlant et n’a pas de frein à main
Protèges tes quand t’es dans la mare aux squales
Garde toujours un œil, pour ne pas finir à fond de cale
Dans mon secteur tu connais déjà le topo
C’est les cafards et la crasse qui font office de déco
On ne dit plus ‘zone franche’ aujourd’hui c’est zone stérile
Ça ressemble plus à rien on croirait un décors de film
Du coté de l’Etat c’est ambiance Bad lieutenant
Sur l’autre rive c’est la rue, ses représentants
Avant que la poudre ne parle, avant que la poudre ne parle
Avant le non-retour, avant la mer de larmes

[Refrain]

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
29 octobre 2014 13 h 48 min

Quelle tapette…