VIDEO Le Venezuela est à court de préservatifs ?

Une importante hausse des tarifs des préservatifs inquiète un grand nombre de la population du Venezuela actuellement. Les autorités craignent même une recrudescence de l’épidémie du Sida.

Un produit rare et cher

A 20 euros l’unité pour un condom ordinaire, les Venezuelains ont de plus en plus de mal à se procurer un préservatif. Le pays, classé pourtant troisième pays d’Amérique latine le plus touché par le Sida, connaît en effet actuellement une situation économique difficile à cause de la baisse des revenus du pétrole. Il est ainsi devenu plus difficile pour le pays d’importer certains produits de première nécessité dont les préservatifs. Luis Acuna, un pharmacien à Caracas témoigne de cette pénurie qui semble être la même dans la plupart des points de vente.

« Nous ne sommes plus livrés. D’habitude, cette étagère est remplie, mais aujourd’hui, voici tout ce qu’il nous reste. »

667 euros la boîte ?

Les préservatifs sont désormais devenus des produits hors de portée pour la majorité des Venezuelains dont le salaire moyen est de 5 600 bolivars, soit 785 euros. Alors quand une boîte de 40 préservatifs est proposée à 667 euros sur un site de vente en ligne, c’est tout simplement devenu un produit de luxe que la plupart ne peut plus s’offrir. D’un autre côté, les risques sont énormes sur le plan sanitaire dans un pays où le taux de contamination du VIH Sida et le taux de grossesses adolescentes non désirées restent également très élevés. Magdimar Leon, responsable de l’ONG Avesa, défenseur du droit des femmes et travailleur à l’éducation sexuelle des habitants, d’expliquer :

« Le fait qu’il n’y ait plus de préservatifs sur le marché provoque une situation problématique. Les gens n’ont plus de moyens de protection contre les maladies sexuellement transmissibles. Mais ils n’ont également plus de méthode de contraception. Ils doivent se tourner vers d’autres méthodes, par forcément très disponibles non plus. »

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments