VIDEO Sweetie : la piège à pédophile sur Internet

Elle s’appelle Sweetie, elle a 9 ans, cette petite Philippine qui sert d’appât aux pédophiles sur Internet, a déjà fait tombé un premier victime.

Appât virtuel

L’ONG Terre des Hommes a créé cette petite fille virtuelle pour attraper les pédophiles qui courent sur Internet et qui ne respectent point le droit des enfants. Dans un projet lancé en 2013, quatre chercheurs ont réussi à attraper un dénommé Robert Scott Hansen, un Australien de 37 ans qui a contacté Sweetie. Ce dernier n’a pas hésité à demander à la petite fille si elle avait déjà vu un homme nu. Il a ensuite proposé à la petite fille de le voir nu via une webcam. Et pire encore, il lui a envoyé des photos de lui nues ainsi que des images à caractère pédophile.

Addiction

L’homme, interpellé par la police, a été identifié comme un habitué de la prison. Il a déjà fait 9 mois de prison, en 2012 pour s’être exhibé devant des petites filles. Récemment, il avait également été provisoirement en prison pendant 8 mois. Et le voilà condamné pour 2 ans de prison ferme pour des actes de pédophilie perpétrés sur un enfant mineur. Mais le tribunal a choisi de l’envoyer suivre un programme de soin au lieu de l’envoyer directement en prison.

0 0 vote
Article Rating

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
zamale
zamale
24 octobre 2014 10 h 23 min

Pourquoi la justice s’emmerde avec des pédophiles avérer?
Qu’on leurs coupe les couilles ou plus radical une balle dans la nuque, ça fera faire des économies.

Réponse:Parce que,les réseaux pédophile prennent racine a la base du système,les plus grands prédateur sont parmi les gouvernements,et protéger par la « justice ».
C’est dans ces endroits que vous trouverez ces satanistes pédophiles.

Les mecs mis en pâtures aux médias,ne sont que des leurres.

Edouard1
Edouard1
24 octobre 2014 14 h 09 min

Zamale (pédé ou beu), ton com fait un bien fou, une balle dans la tête à ces fdp et c’est parfait. Il n’y a pas (plus) de psychologie à étudier de ces malades, il faut les tuer sur la place publique, qu’ils aient peur de leur acte et de leur addictions (conscientes). Commençons par pendre certains de nos politiciens !

zamale
zamale
24 octobre 2014 18 h 54 min

Zamale c’est la Beuh,
les pédés c’est Zamel.

hokova
hokova
24 octobre 2014 22 h 43 min

le probleme c’est qu’en cas de denonciation calomnieuse, un innocent serait bien vite punis. si vous voulez etre de ceux qui disent « oui mais il vaut des remords que des regrets » et ben bien à vous, au boulot les bourreaux. cela dit, dans un cas de pédophilie avérée et prouvée indiscutablement, je veux bien mettre deux ou trois cartouches au fils de pute, moi aussi; j’ai pas de probleme avec ça au contraire.