Videos X gratuites

Les sites de vidéos X en streaming sonneraient-ils le glas de l’industrie pornographique ?

Internet voit fleurir des dizaines de sites pornographiques proposant des vidéos X gratuitement. Ces sites proposent à la base des vidéos d’amateurs (exhibitionnisme, etc…). Pour les grosses firmes, concurrencer ce type de pornographie n’est déjà pas une mince affaire. Mais si en plus, les utilisateurs des sites de streaming partagent des films X, qui sont en fait la propriété de ces mêmes grosses firmes, qu’en est-il de la survie de l’industrie du porno ?

Le X est-il amené à devenir définitivement GRATUIT ? Comment rémunérera-t-on alors ceux dont la pornographie est le métier ? Est-ce que l’on ne serait pas en train de tendre vers une crise identique à celle de l’industrie musicale ?

Autant de questions que beaucoup de gens se posent, sans pour autant pouvoir y répondre. N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

Après Youtube ou Dailymotion, qui posaient le problème du partage de vidéos dont les utilisateurs n’avaient pas les droits, c’est au tour de leurs homologues porno (qui se sont inspirés des noms Youtube ou Dailymotion, mais qui sont totalement indépendants de ces marques) de poser le problème des droits d’auteur !

Un partage de vidéos X amateurs…

Pourtant, l’idée originelle des sites de streaming X (youporn, pornotube, xvideos, tube8, redtube…), c’était le partage de vidéos amateurs et de vidéos promotionnelles envoyées par les éditeurs de contenu payant. Le problème des droits ne se posaient donc pas. Le seul problème pour l’industrie pornographique était donc d’ordre purement concurrentiel.
Il s’agissait pour les sites adultes payants, et les éditeurs de DVD X, de proposer du contenu attractif et « hype » afin de se démarquer du porno de bas étage que l’on pouvait voir sur le net.

…Qui a tendu vers un partage de vidéos X professionnelles.

En revanche, si les utilisateurs de ces sites se mettent à partager du contenu X dont ils ne possèdent pas les droits, on tend là vers un problème juridique. Mais le hic, c’est qu’il parait inconçevable que les sites de partages de vidéos en streaming s’amusent à modérer et contrôler tout ce qui s’échange sur leur plate-forme.Prétendre que les sites doivent tout pouvoir contrôler, tout le temps, c’est être de mauvaise foi. Non seulement celà parait extrêmement laborieux pour les grosses plate-formes, mais c’est encore plus vrai à l’heure du web 2.0.

Mais quelle est donc la source de rémunération de ces sites porno de streaming ? Dans la plupart des cas, ce genre de sites réalisent des bénéfices sur la publicité ! Et qui fait cette publicité ? Des sites X au contenu payant, pardi !

Voilà donc un joli cercle vicieux qui se tord face à nous ! Si les internautes sont de plus en plus habitués à consommer du contenu X de façon gratuite, quel intérêt auront-ils donc à aller payer (que ce soit en via un appel téléphonique, ou carte bleu) pour du contenu porno qui est déjà disponible gratuitement et à foison sur Internet ! Pour avoir des films de qualité, me répondront certains d’entre vous !

Oui…et non. En effet, beaucoup de scènes X, de qualité relativement supérieure, commencent déjà à pulluler sur des sites comme Xvideos. Or, plus ça va, et plus la technique permettra d’avoir une vidéo en streaming de qualité supérieure, et même de plus en plus longue !

Certains diront que les vrais puristes préfèrent toujours se rabattre sur du contenu payant. Mais ceux-là ne réprésenteraient-ils pas une part de plus en plus négligeable de ceux qui consomment du X en général ?

Le paradoxe, c’est que ce sont ces mêmes éditeurs de contenu X payant qui utilisent les sites de streaming pour faire la promotion de leurs propres vidéos !

Les sites X français en danger

Bref, nous avons là un grand méli mélo qui commence à affoler tant les grands éditeurs de contenu X payant, que les petits ! Car les webmasters qui travaillent sur le business du X, en proposant une part de contenu X gratuit, mais en réalisant des bénéfices sur la publicité pour du contenu payant (généralement proposé par des partenaires), voient leurs courbe de bénéfices chuter petit à petit. J’ai lu certains webmasters français qui commencaient déjà à tirer la sonette d’alarme, leur sponsors leur rapportant de moins en moins d’argent. Et je ne parle même pas de ces sponsors, qui eux voient leur clientèle ne pas augmenter comme elle le devrait.

Pendant ce temps, les sites X de vidéos en streaming fleurissent l’un après l’autre sur Internet ! De megarotic à Sexe 911 en passant par mypornmotion, scafy ou dailycul, c’est tout un tas de sites pornographiques à contenu totalement gratuit qui voit le jour, pour le plus grand plaisir des internautes !! Pas de questions à se poser, pas de carte bleue à sortir, il n’y a qu’à cliquer sur « PLAY » ! N’est-elle pas belle, la vie ?

Sans parler des blogs adultes, qui depuis l’avènement des blogs grand public, se sont placés l’un après l’autre sur le marché !

L’année dernière, c’est Pornotube qui était poursuivi par Vivid Entertainment Group (géant des contenus pornographiques), ce dernier reprochant à Pornotube de « permettre aux utilisateurs de poster des vidéos qui incluent des contenus protégés par le droit d’auteur« .
« Concurrencer les sites gratuits n’est déjà pas facile, mais devoir concurrencer des versions gratuites des contenus de Vivid est très énervant« , ajoutait Steven Hirsh, co-dirigeant de Vivid.
Je ne sais pas si le procès a eu lieu, et comment la situation s’est dénouée, mais peut-être est-ce le début d’une longue série ?

Quoiqu’il en soit, n’hésitez pas à émettre vos avis. Je ne suis ni expert ni spécialiste en la matière. Je soulève seulement certaines questions qui à mons sens méritaient d’être posées ! Si vous avez des rectifications à faire concernant cet article, n’hésitez pas à le faire savoir en laissant un commentaire.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
dede
dede
17 septembre 2008 18 h 42 min

j ai le sex

trackback

[…] DEDE a laissé un commentaire que je me devais de mettre en valeur, en réponse à l’article Vidéo X gratuites, qui traite du déclin de l’industrie du porno à cause du tout gratuit sur Internet […]

horus
horus
17 septembre 2008 20 h 14 min

lol dédé

Yuki
18 septembre 2008 8 h 15 min

Ben lol, c’est la merde et tu as raison sur tous les points..Bk de webmaster x commencent a pleurer surtotu avec le moral des francais qui est dans les chausettes…pour vivre, ils rajoutent beaucoup de pub genre Cam live ou Rencontre ou la le gratuit n’est pas encore arrivé ;)-

trackback

[…] le même sujet : – Vidéos X gratuites sur internet : Sonneraient-elles le glas de l’industrie pornographique ? function fbs_click() […]