Who’s afraid of America

France 5 diffuse actuellement une série intitulée « Histoire de l’Amérique » retraçant les grands évènements de la naissance des USA.


A voir ici : http://documentaires.france5.fr/series/histoire-de-lamerique

Il s’agit d’une adaptation de la série américaine « America: the story of US »

La réalisation de la série est de qualité mais son contenu est parfois critiqué car très (trop ?) flatteur à l’égard des USA et qui n’aborde peu ou pas les époques peu glorieuses de son histoire.

Il y est dépeint une belle Amérique, qui s’est faite toute seule, construire par de grands hommes, par des familles modèles à la morale profonde, première puissance économique et militaire. Bref, un exemple à suivre pour le monde entier.

Un autre documentaire était déjà apparu en 2008 (réalisé avant Obama), cette fois-ci bien plus contrasté voir négatif du modèle Américain. Réalisée par des Allemands et diffusé en France sur Arte, il s’agit d’une série en quatre épisodes de 52 minutes chacun intitulée « Who’s afraid of America ».

http://www.arte.tv/fr/2200446,CmC=2200420.html

Ces deux aspects diamétralement opposés de l’Amérique permettent de nuancer notre conclusion sur l’idée que l’on a des USA.

Les deux séries sont très intéressantes. La première concerne l’histoire des USA et la seconde aborde plutôt le côté sociologique de l’Amérique contemporaine.

Ces deux série n’existent pas en DVD et ne sont pas prévues pour rediffusion. Toutefois, la première se trouve sur les réseaux P2P et la seconde, sujette de cet article, est disponible en streaming, les liens sont donnés plus bas.

Présentation :
Mais où va l’Amérique ? Cette série en quatre parties fait l’état des lieux d’une nation à la veille des élections et braque ses projecteurs sur différents aspects de la société américaine. Avec les témoignages de musiciens (Ice-T, Moby…), politiciens, artistes, policiers, bloggeurs, vétérans, journalistes…

Religion, guerre en Irak, violences urbaines, crise de l’american way of life… : où vont les États-Unis ? Des ghettos de Chicago aux États rigoristes du Sud-Est, de Washington à Hollywood, un état des lieux des différents aspects de la société américaine, à travers le regard de nombreux artistes.

1. FOI ET LIBERTÉ
Ce premier épisode se penche sur le « pays de Dieu ». À New York, rencontre avec deux libres-penseurs on ne peut plus différents : Dr. John, un musicien militant chassé de La Nouvelle Orléans par le cyclone Katrina, et Jello Biafra, ex-chanteur du groupe punk Dead Kennedys devenu « prédicateur » dans les congrès de hackers ! À Berlin (Ohio), les Amish vivent en marge du monde moderne, sans électricité ni voiture ni téléphone. S’intéressent-ils à la politique ? Comment s’informent-ils sur les candidats à la présidence ? Le cas de la communauté spiritualiste de Cassadaga en Californie est différent. Fondée en 1895, elle est le refuge d’illuminés qui lisent l’avenir du pays dans les cartes. Obama sera-t-il président ? Le révérend Ben Cox nous explique pourquoi, selon lui, le monde est moins pourri ici qu’ailleurs. Puis nous nous rendons à Ave Maria (Floride) où Tom Monaghan, après avoir fait fortune en vendant des pizzas, a créé une communauté de chrétiens « authentiques » pour préserver les âmes américaines de l’enfer…

Partie 1/4

Partie 2/4

Partie 3/4

Partie 4/4

• 2. GUERRE ET PAIX
Où en sont les États-Unis sur la question de la guerre et de la paix ? La guerre en Irak divise l’Amérique comme aucun autre sujet depuis longtemps. Rencontre avec Cindy Sheehan, une mère de famille qui, après la mort de son fils en Irak, est allée demander des comptes à George W. Bush jusqu’aux portes de son ranch. À l’université du Maryland, le politologue Benjamin R. Barber commente l’avenir de la puissance hégémonique des États-Unis et le « nouvel ordre mondial ». Un monde incertain que l’artiste Jon Kessler met en scène à sa façon avec des installations vacillantes et pétaradantes comme des tirs d’artillerie. Le chanteur folk Arlo Guthrie, lui, compare la manière dont les États-Unis se sont enlisés au Viêt-nam et en Irak, et s’interroge : le mouvement contestataire actuel est-il encore de son temps ? Éléments de réponse avec El Vez, Elvis mexicain autoproclamé, qui se pose en représentant d’une autre Amérique avec un slogan : « El Vez for prez 2008″…

Partie 1/1 — http://www.diasporafro.com/imperialisme-mondialisation-et-neo-colonisation2/279-whos-afraid-of-america–guerre-et-paix.html

3. VIOLENCE ET GRÂCE
Le troisième volet de la série est un voyage au pays des gangs, des tueurs en série, de la peine de mort, des troubles ethniques, des films et des jeux vidéo sanglants. De Chicago à Los Angeles, des opposants à cet état de fait créent des associations, militent sur le terrain et demandent grâce. La résistance s’organise.

Partie 1/4

Partie 2/4

Partie 3/4

Partie 4/4

4. LOI DU MARCHÉ ET MORALE
À l’ère de la mondialisation, le code moral a-t-il encore un poids ? Ce film montre à quoi ressemble la vie dans le pays du soi-disant libéralisme triomphant, entre promesse de bonheur et krach immobilier. Rencontre avec Naked Cowboy, le cow-boy strip-teaseur, des adeptes du « freeganisme », et Randy Newman, anarchiste satirique.

Partie 1/4

Partie 2/4

Partie 3/4

Partie 4/4

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Scandale
Scandale
13 octobre 2011 13 h 07 min

Il faudrait plutôt mettre ça en titre de première car l'actuel titre parle d'une autre série qui sert d'introduction à l'article.

Mais où va l’Amérique ? Cette série en quatre parties fait l’état des lieux d’une nation à la veille des élections et braque ses projecteurs sur différents aspects de la société.

Un muppet
Un muppet
13 octobre 2011 18 h 46 min

Ce serait intéressant de voir les évolutions et les changements depuis que Barak Obama est au pouvoir.

Anonyme
Anonyme
13 octobre 2011 19 h 06 min

Le lien vers france5 ne procure aucune vidéo chez moi

Scandale
Scandale
13 octobre 2011 21 h 55 min

Les vidéos sont tout en bas.

Janot
Janot
20 octobre 2011 16 h 23 min

Très intéréssant, merci bien 🙂