Wu-Tang Clan, un nouveau clip du titre « A Better Tomorrow » (Clip, Paroles et Traduction)

Wu-Tang Clan  nous présente une magnifique  vidéo sur le titre «  A Better Tomorrow », extrait de son sixième album intitulé « A Better Tomorrow » déjà disponible dans les bacs depuis 1 er décembre dernier ; le chanteur veut rendre hommage aux noirs tués par la police. Dans ce clip, on retrouve des personnalités comme Barack Obama, Marthin Luther King, Malcolm X,…

Visionnez le clip « A Better Tomorrow » de Wu-Tang Clan

Paroles de A Better Tomorrow

[Inspectah Deck]
Yo, this goes for all my brothers and sisters locked down
For all my peoples incarcerated, for those who ain’t make it

Yo, in the housing, thousands seen early graves
Victims of wordly ways, memories stays engraved
All my live brothers, is locked down with high numbers
The young hunger, blind to these lies, they die younger
In this New World the Order slaughter men, women, and children
Ten feet gates surround the building keep us sealed in
The projects, lifeless like a vietnam vet
Constant war, sever threats of enemy conquest
Crooked cops comb my building complex that’s in the rumble
Streets are like a jungle, can’t let my cypher crumble
Vivid thoughts, Devils resort to trick knowledge
They kick garbage, lust for chicks and quick dollars
I know the pain the game bring, I did the same thing
Spaced out in the staircase, performing a sting
It’s hard to keep control, I bless those who seek a scroll
Trying to reach a whole nation and break the sleeper hold
Not a role model, I walk a hard road to follow
I sold bottles of sorrow then chose poems and novels
The gospel was told, some souls it swallowed whole
Mentally they fold, and they eventually sold
their life and times, deadly like the virus design
but too, minute to dilute, the scientist mind

You can’t party your life away
Drink your life away
Smoke your life away
Fuck your life away
Dream your life away
Scheme your life away
Cause your seeds grow up the same way

[Masta Killa]
A voice cries from the wilderness of the North
A representation of the families that lost one
all victims of incarceration
Or other divisions of the family structure
Youths are injected with serums that leads
to skin irritations, babies being born with
disfigurations, experimentations
On their faces there bear world relations
of mothers that carry the pain
of blood stained streets where sisters mourn and wail
Fifth brothers been slain from hails of gun fire
It lightly begins to rain screams of terror
are hidden by the passing trains
This can’t be little Hussein, his uncle cried
As he drops to his nephew’s side, holding his cane
Just give me a name, of who has inflicted this
bitter sickness, and left us to witness

[U-God]
Yeah, yo
Curses from war, innocent blood spills for days
Soothe in godly ways, hands, solemn in praise
Tree of life, more precious than Wu is golden game
The wise self flourish inherit, Halls of Fame
Crime visions in my blood got me, locked in prison
While we die hard living people whine about religion, vision
Blow, spin, and sin and killing what’s revealing
It’s a never ending battle with no ending or beginning, listen
Zero process, progress, become the hunted
America’s most wanted, good life flaunted, want it
Some love the speed, some satisfy a need
Some want to be down, young gun seed, jungle breed
The strong must feed, someone die, someone bleed
One flew astray, and then caught my little seed
Can it be, the ice have us trife life, made me grab the knife
The righteous man would be within these stripes pipes
Take in my energy, breath and know the rest
Cause the good die young and the hard die best

You can’t party your life away
Drink your life away
Smoke your life away
Fuck your life away
Dream your life away
Scheme your life away
Cause your seeds grow up the same way
Cause your seeds grow up the same way
Cause your seeds grow up the same way

[RZA]
Y’all bitches love dances, and pulling down your pants
while your man’s on tour, your spending up his advances
Your friends ain’t shit, all they do is drink, smoke, and suck dick
The whole projects is trapped in stench
You either high school drop-outs, one to three cop-outs
Fifteen years old, shorty ass and top out
Ninety-nine cent beer drinking pussy stinking
Fucking so much your ass and titties start shrinking
New World Order slave trade, minimum wage, Medicaid
Can a devil fool a Muslim nowadays
Inside my lab, I’m going mad
Took two drags off the blunts, and started breaking down the flag
The blue is for the Crips, the red is for the Bloods
The whites for the cops, and the stars come from the clubs
or the slugs that ignites, through the night, by the dawn
Early light, why is sons fighting for the stripe

[Method Man]
As we dwell through this concrete hell, calling it home
Mama say, take your time young man and build your own
Don’t wind up like your old dad
Still searching for them glory days he never had
So many bad want to scheme for American dream, no more kings
The cash rule everything now, we going down
These babies looking up to us, it’s up to us
The Million Man March MC’s, get on the bus
But envy, greed, lust, and hate, separate
Though the devil mind state blood kin cannot relate
No longer, brothers, we unstable
Like Kane when he slew Abel, killing each other

You can’t party your life away
Drink your life away
Smoke your life away
Fuck your life away
Dream your life away
Scheme your life away
Cause your seeds grow up the same way
Cause your seeds grow up the same way
Cause your seeds grow up the same way

Traduction de A Better Tomorrow

Yo, celle-ci est pour toutes mes soeurs et mes frères enfermés
Pour tous mes proches incarcérés, ceux pour qui ça n’l’a pas fait
Yo, dans le quartier, trop d’amis se sont vus avant l’heure enterrés
Victimes du mauvais trajet, les mémoires restent gravées
A tous mes compagnons, vérouillés avec des nombres trop longs
Le jeune affamé, aveugle face aux mensonges, crêve avant la puberté
Dans ce Nouveau Monde l’Ordre massacre hommes, femmes et enfants
Des ponts de dix pieds isolent les constructions qui nous tiennent prisonniers
Les projects, ont handicapés certains comme des Vietnam Vets
La guerre au quotidien, sévères menaces de conquêtes
Les flics véreux ratissent mon lotissement prit dans la tourmente
Les rues sont comme une jungle, je veux pas qu’ma connaissance fermente
J’pige vite, les démons piègent le savoir
Ils niquent les poubelles, convoitent les nanas et les quick dollars
J’connais la souffrance que ce chemin produit, j’y suis passé aussi
L’escalier mon foyer, ( ? )
Dur de garder l’contrôle, j’benie ceux qui ont déroulés un parchemin
J’suis pas un modèle, pour me résigner ça a été un dur boulot
J’ai troqué mes litres de chagrin contre des poèmes et des romans
L’évangile dit que certaines âmes seront englouties complètement
Mentalements rompus, contraints à vendre souvent
Leur vie et leur temps, aussi mortel qu’une concoction
Mais deux minutes pour diluer l’esprit du scientifique

[Refrain]
Tu peux pas faire la fête toute ta vie
Boire toute ta vie
Fumer toute ta vie
Niquer toute ta vie
Rêver toute ta vie
Parce que ta descendence grandira dans cette voie aussi

Entends-tu le cri qui vient du Nord sauvage
Représentation de toutes les familles qui ont perdu un des leur
Toutes les victimes de l’incarcération
Ou d’une autre raison de division dans leur famille
La jeunesse s’injecte des sérums qui provoquent
Des irritations de la peau, les bébés naissent avec
Des déformations, expérimentations
Sur leurs visages, un monde de désolation
Fait de mères qui portent la douleur
De rues baignées de sang ou les soeurs pleurent
Le cinquième frère assassiné, pris dans le ballet des feux d’armes
Les cris de la terreur se mettent à pleuvoir
Mais le train qui passe nous a empêchés d’les percevoir
Ca ne peut pas être mon petit Hussein, hurle un vieux
En s’approchant du corps de son neveu, appuyé sur sa canne
Donnez-moi au moins un nom, de celui qui a infligé
Cette maladie d’amertume, et nous a laissés en être les temoins

Ouais, yo
Maudits de la guerre, le sang d’innocents coule depuis trops longtemps
Prier, c’est apaisant, j’reste serieux dans mon recueillement
L’arbre de vie, plus précieux que le Wu est le golden game
La sagesse dont j’ai hérité croît, érigée comme le Panthéon
Des pulsions de meurtre dans mon sang m’ont conduites, à finir en prison
Quand on meurt violemment, les gens se plaignent de la religion, vision
Coup, roule, et le pêché, la tuerie a révélée que
C’est une bataille sans queue ni tête, écoute
Zéro évolution, progression, voilà le dangereux
L’américain le plus recherché, c’te belle vie qui s’étale j’la veux
Certains aiment la vitesse, certains satisfont un besoin
Certains veulent être les plus mauvais, les jeunes flingueurs, graines de jungle
Le fort doit survivre, quelqu’un est mort, quelqu’un a saigné
L’un s’envole égaré, et alors emporte mon petit frère
Es-ce possible, la came dirige nos vies, pour elle j’porte toujours un canif
L’homme droit ne devrait pas porter ces armes
Captes mon energie, ma respiration et tous le reste
Parce que le bon meurt jeune et le dur meurt mieux

[Refrain]

Vous les salopes qui aimez danser, et qui baissez votre froc
Quand votre homme est en tournée, vous claquez son cash
Vos amies sont des merdes, tous s’qu’elles font c’est boire, fumer, et sucer
Le project tout entier est enfermé dans la pauvreté
Déjà éjectée du lycée, t’as échappée à la taule
À 15 piges, ton ptit cul et ton buste à l’air
La bière t’en es accro, ta chatte pue trop
Ton cul raviné, les nichons qui sont plus au niveau
Le Nouvel Ordre Mondial pratique la traite des esclaves,
Salaires minables, aides médicales
Un demon peut-il tromper un Muslim de nos jours
Dans mon labo, j’vais devenir bargot
J’tire deux taffes du joint, et j’commence à défoncer l’drapeau
Le bleu pour les Crips, le rouge pour les Bloods
Le blanc pour les flics, et les étoiles pour les coups
Et les balles qui fusent, la nuit jusqu’à l’aurore
Quant on est enfermé dans cet enfer, à la maison, c’est beaucoup dire
Ma mama me dit, prends ton temps mon p’tit et construis-toi un avenir
Ne finis pas comme ton vieux père
Continue à chercher les jours de gloire dont il n’a jamais pu en être le propriétaire
Trop de mauvais veulent être des requins pour avoir leur rêve americain, assez de rois
Le cash dirige tous maintenant, nous sombrons dans le désarroi
Les bébés lèvent les yeux sur nous, il ne tient qu’à nous
Le Million Man March MC, prends le premier bus
Mais l’envie, l’avidité, le désir, et la haine, nous engraine
Nous ne pouvons plus, frères, nous réserver le même sort
Que celui que Kane réserva à Abel, nous donner la mort

[Refrain]

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments